Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : le vaccin Novavax prioritaire pour l'Outre-mer

M.G avec AFP
Publié le 27 janvier 2022 à 23h27
JT Perso

Source : TF1 Info

Emmanuel Macron a annoncé jeudi que le vaccin Novavax contre le Covid-19 serait consacré en priorité aux territoires ultramarins.
Ces doses de vaccin, sans ARN messager, pourraient être une réponse à la résistance à la vaccination qui touche certains départements.
Des renforts humains sont également attendus.

Une solution contre le scepticisme ? Les doses de vaccin Novavax vont être dirigées prioritairement vers les territoires d'Outre-mer, a indiqué jeudi l'Élysée dans un communiqué. Emmanuel Macron, qui s'est entretenu dans l'après-midi avec des responsables locaux, "a voulu assurer aux élus que les territoires ultramarins seront priorisés pour les livraisons du Novavax qui est un vaccin sans ARN messager et qui peut apporter des réponses dans des départements où la vaccination a pu progresser plus lentement qu'ailleurs", est-il précisé. 

Des précisions sur le pass vaccinal

En outre, "le président a pu préciser les choses sur le pass vaccinal", a ajouté l'exécutif. "Si la Réunion et Mayotte sont entrés dans le schéma du pass-vaccinal dès le 24 janvier à l'image de l'Hexagone, aux Antilles et en Guyane une concertation a lieu. C'est notre approche pragmatique de différenciation d'adaptation qui est là mise en œuvre et les préfets dans les prochains jours, à l'issue des concertations qui sont menées, indiqueront le calendrier dans lequel le pass vaccinal va être appliqué dans ces départements et collectivités", souligne-t-il. 

Aujourd'hui, sept départements et collectivités d'outre-mer demeurent en état d'urgence sanitaire : la Réunion, la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, Mayotte, Saint-Martin et Saint-Barthélemy. Des renforts, en provenance de l'Hexagone, sont d'ores et déjà présents sur place, avec 90 personnels sanitaires en Martinique, huit à la Réunion, six à Saint Martin et 50 à Mayotte. "L'évolution de la situation peut conduire à de nouveaux renforts", a promis le président de la République. "Les évacuations sanitaires sont [également] maintenues" et "une 'evasan' est en préparation depuis la Martinique vers des hôpitaux de la Nouvelle-Aquitaine".


M.G avec AFP

Tout
TF1 Info