Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : Les "efforts des Français" ralentissent l'épidémie, salue Gabriel Attal

Léa COUPAU
Publié le 11 décembre 2021 à 14h03
JT Perso

Source : TF1 Info

ENCOURAGEMENTS - Alors que le nombre de nouveaux cas de Covid-19 poursuit sa hausse, l'épidémie semble ralentir grâce aux "efforts des Français", souligne samedi le porte-parole du gouvernement, qui espère un Noël serein.

La vague de Covid-19 ralentit, assure ce samedi 11 décembre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, lui qui l'avait pourtant qualifiée de "fulgurante" trois semaines plus tôt. En déplacement dans les Yvelines, le membre du gouvernement a reçu sa dose de rappel et en a profité pour saluer les "efforts des Français" qui permettent, selon lui, de freiner la courbe épidémique.

"Il y a une quinzaine de jours, on a vu que l'épidémie progressait de 60%, c'était fulgurant, c'est ensuite passé autour de 40%", explique le porte-parole. "Là, on est autour de 20% ces derniers jours, on voit que ça continue à monter, mais c'est un peu moins fort", ajoute-t-il.

Pourtant, le nombre de cas quotidiens ne cesse d'augmenter. Mais si, en effet, les contaminations franchissent depuis une semaine la barre symbolique des 50.000 cas par jour, l'augmentation est de moins en moins forte. Hier, vendredi 10 décembre, 55.339 nouveaux cas ont été déclarés, soit une hausse de 11% sur une semaine. Le 3 décembre, l'indicateur était de 25,5%, et en début de semaine, il était même de 37%. De quoi laisser penser que le pic de la 5e vague pourrait bientôt pointer le bout de son nez.

"C'est le signe que les efforts des Français fonctionnent", ajoute Gabriel Attal qui ne cache pas l'objectif du gouvernement : profiter "d'un Noël ensemble". Pour ce faire, il faut continuer "ces petites prudences qui font les grandes différences", maintient le porte-parole.

Entre autres, le port du masque, les gestes barrières, mais aussi la vaccination. "Le vaccin agit comme une digue vis-à-vis des contaminations et la transmission du virus, rappelle-t-il. Avec une campagne massive de vaccination, on peut contribuer à aplatir cette 5e vague."

90% de primo-vaccinés

Plusieurs records de piqûres ont par ailleurs été battus sur ces derniers jours. Hier, 780.000 personnes ont reçu une dose de rappel, annonce le gouvernement, c'est le nombre le plus élevé depuis l'ouverture de l'injection aux adultes. Au micro de France Bleu Alsace ce matin, le Premier ministre, Jean Castex, s'est quant à lui réjouit des plus de 52 millions de primo-vaccinés. "On a franchi la barre des 90%, on peut s'en féliciter", souligne-t-il.

Lire aussi

"Les campagnes de vaccination prennent de l'ampleur, a aussi indiqué Gabriel Attal ce matin. On franchira sans doute aujourd'hui la barre des 14 millions ayant reçu une dose de rappel." Ils étaient 13.766.535 de Français ce vendredi, selon les données de Santé publique France. Mais sur Twitter, le ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, voit même encore plus loin, avec l'objectif de 20 millions de personnes ayant reçu une dose de rappel d'ici Noël.


Léa COUPAU

Tout
TF1 Info