Covid-19 : les non-vaccinés représentent 56% des entrées en soins critiques et 42% des décès

Publié le 8 janvier 2022 à 10h05

Source : JT 13h Semaine

CRISE SANITAIRE - Selon des données publiées par la Drees, les non-vaccinés contre le Covid-19 de plus de 20 ans représentent une majorité d'entrées en soins critiques et plus de quatre décès sur dix.

Des chiffres qui appuient l'importance de la vaccination dans la stratégie française. Selon des données publiées vendredi soir par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees), les non-vaccinés contre le Covid-19 sont bien surreprésentés parmi les contaminations. 

D'après la Drees, seuls 8% des Français de plus de 20 ans ne sont pas vaccinés contre le virus. Pourtant, ils représentent 21% des tests PCR positifs chez les personnes symptomatiques.

Huit fois plus de tests positifs chez les non-vaccinés

Une surreprésentation qui se remarque encore plus à l'hôpital. Toujours selon la Drees, les 8% de non-vaccinés représentent 45% des admissions en hospitalisation conventionnelle, 56% des entrées en soins critiques, et 42% des décès. 

"Si les nombres de tests et d'hospitalisations à taille de population comparable poursuivent leur augmentation quel que soit le statut vaccinal, les fréquences de tests positifs, d'entrées hospitalières et de décès sont toujours bien plus élevées pour les personnes non-vaccinées que pour les personnes vaccinées sans rappel et plus encore que pour celles avec rappel", écrit le service statistique.

Car le rappel vaccinal, déjà administré à plus de 27,6 millions de Français, selon les données du ministère de la Santé, augmente bien l'efficacité de la protection. La Drees estime qu'entre le 29 novembre et le 26 décembre, pour 100.000 personnes non-vaccinées, 4200 ont été testés positives (par PCR). 

Un indicateur qui descend à 1900 pour les vaccinées sans rappel, et 500 pour les personnes avec rappel. "En outre, les personnes ayant reçu une injection de rappel sont bien moins fréquemment testées positives, hospitalisées ou décédées que celles qui n'en ont pas eu", assure la Drees.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info