Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : le Pr Didier Raoult porte plainte contre le vice-président de l'Ordre des médecins

T.G
Publié le 20 novembre 2020 à 6h07
Le Pr Didier Raoult lors d'une conférence de presse sur la situation de l'épidémie de Covid-19 à Marseille (Bouches-du-Rhône) en août 2020.

Le Pr Didier Raoult lors d'une conférence de presse sur la situation de l'épidémie de Covid-19 à Marseille (Bouches-du-Rhône) en août 2020.

Source : CHRISTOPHE SIMON / AFP

DÉONTOLOGIE - Poursuivi par l'Ordre des médecins, le Pr Didier Raoult contre-attaque en déposant une plainte contre son vice-président pour "non-confraternité".

Un nouveau volet dans le feuilleton "Raoult". Le professeur a annoncé jeudi avoir porté plainte auprès de l'Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône contre le vice-président de cette instance chargé de la déontologie. Le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection (IHU), basé à Marseille, reproche au Dr Guillaume Gorincour, une cinquantaine de tweets le dénigrant.

"Cela est d'autant plus grave que le Dr Gorincour est vice-président du conseil de l'Ordre chargé de la communication et de la déontologie. Le règlement de l'instance prévoit que ses membres, chargés d'une mission de service public, respectent un devoir de réserve", a souligné l'avocat de Didier Raoult, Me Brice Grazzini, qui a déposé jeudi une plainte pour "non-confraternité".

Lire aussi

Ce rebondissement intervient quelques jours après la plainte déposée par l'Ordre des médecins auprès de la chambre disciplinaire régionale contre le professeur. L'Ordre lui reproche plusieurs entorses déontologiques. Une procédure enclenchée suite à la saisine du conseil de l'Ordre par la Société de pathologie infectieuse de langue française (SPILF) accusant le médecin de manquer lui-même à son devoir de confraternité et d'utiliser, depuis l'apparition de l'épidémie, des traitements non validés, en l’occurrence l'hydroxychloroquine. 

Le professeur Raoult a prévenu, par la voix de son avocat jeudi, qu'il poursuivrait "toutes les personnes qui se rendront coupable de diffamation, injure, dénonciation téméraire ou calomnieuse à son égard ou à l'égard de l'IHU et de ses activités". Pris à parti par des soutiens du professeur marseillais sur les réseaux sociaux, le Dr Guillaume Gorincour avait appelé à calmer le jeu dès septembre. "Aujourd’hui rien n’oppose qui ce soit", a-t-il déclaré dans l'attente des résultats des procédures en cours.

Les désaccords entre Guillaume Gorincour et Didier Raoult existaient avant même l'épidémie de Covid-19 et la soudaine médiatisation du professeur et de son traitement à base d'hydroxychloroquine. En 2018, le premier critiquait déjà les prises de position du Pr Raoult sur l'état de la radiologie en France, "quelqu’un qui manifestement ne connaît rien à la radiologie", accusait Guillaume Gorincour.


T.G

Tout
TF1 Info