Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : Moderna demande l'autorisation de son vaccin pour les 6-11 ans en Europe

La rédaction de LCI
Publié le 10 novembre 2021 à 6h24
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

VACCINATION - La demande de l'entreprise américaine d'étendre son vaccin aux 6-11 ans intervient alors que plusieurs pays européens s'inquiètent des risques de myocardites chez les jeunes vaccinés.

Moderna a déposé une demande d'autorisation de son vaccin contre le Covid-19 pour les enfants âgés de 6 à 11 ans auprès du régulateur européen, a annoncé mardi la société américaine de biotechnologie. Une nouvelle étape qui pourrait ne pas avoir tant d'effets sur la distribution de vaccins en Europe, plusieurs pays européens déconseillant le recours au vaccin de Moderna en-dessous d'un certain âge à cause de risques de myocardites et de péricardite. 

Ces inflammations cardiaques rares ont été détectées chez plusieurs jeunes hommes ces derniers mois. Depuis ce lundi, la France déconseille officiellement son injection pour les moins de 30 ans malgré le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA), qui l'autorise pour les plus de 12 ans. 

Lire aussi

Des niveaux "robustes" d'anticorps

Le directeur général de Moderna, le Français Stéphane Bancel, s'est cependant réjoui dans un communiqué de cette nouvelle étape, marquant "notre première soumission pour l'utilisation de notre vaccin dans ce groupe d'âge" selon ses mots. Fin octobre, l'entreprise rapportait les résultats positifs de ses essais cliniques sur des 6-11 ans, le vaccin déclenchant une forte réponse immunitaire avec des niveaux "robustes" d'anticorps.

Mardi, l'entreprise a dévoilé plus de détails sur ces résultats préliminaires. Selon ceux-ci, deux semaines après la première dose, le vaccin serait efficace à 100% contre les cas de Covid-19 provoquant deux symptômes ou un symptôme et une pneumonie. La posologie des deux injections, administrées à quatre semaines d'intervalles, a été ajustée à 50 microgrammes, contre 100 microgrammes adultes et les adolescents.

Le régulateur américain se laisse du temps

Moderna n'est pas la première biotech à déposer une telle demande d'approbation à l'EMA. Le régulateur doit déjà examiner d'ici décembre celle de Pfizer pour les 5 à 11 ans. 

A titre de comparaison, aux Etats-Unis, seul Pfizer est autorisé chez les jeunes enfants, Moderna étant réservé aux plus de 18 ans. Le régulateur américain, la FDA, doit déjà trancher sur l'autorisation du sérum de Moderna pour les 12-17 ans, approbation qu'elle a retardé à janvier 2022 afin de prendre le temps d'évaluer les risques de myocardite.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info