L'info passée au crible

Non, un hôpital lyonnais n'a pas exclu les non-vaccinés de ses services d'urgence

Felicia Sideris
Publié le 6 janvier 2022 à 19h13
Cette affiche aurait été placardée à l'entrée du centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc de Lyon

Cette affiche aurait été placardée à l'entrée du centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc de Lyon

Source : Twitter

FAKE NEWS - Des internautes ont assuré ce jeudi que les patients non-vaccinés et atteints du Covid-19 n'étaient plus pris en charge en soins intensifs "en cas de saturation des services d'urgences" du centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc de Lyon. C'est faux.

L'image est jugée "scandaleuse". Des internautes affirment, photo à l'appui, qu'un hôpital lyonnais assumerait de faire le tri entre les patients vaccinés et non-vaccinés atteints du Covid-19. Une décision qui serait en totale opposition avec les promesses du gouvernement. Les autorités ont assuré que le pass sanitaire, qui deviendra bientôt un pass vaccinal, n'empêchera pas d'accéder aux soins à l'hôpital en cas d'urgence. 

L'hôpital "dément formellement"

Ainsi, l'affiche visible sur la photo publiée sur les réseaux sociaux et en tête de cet article est à destination des "patients Covid-19 non vaccinés". Supposée être placardée à l'entrée du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc de Lyon, on y lit que ces malades devraient "prévenir l'équipe d'accueil" de leur statut vaccinal. Car "conformément à [leurs] convictions", ils ne souhaitent "pas de prise en charge en soins intensifs en cas de saturation des services d'urgences". Comment l'expliquer ? 

Lire aussi

Il s'agit en fait d'une grossière manipulation. Contactée par nos soins, la direction explique ainsi que ce message n'émane "absolument pas de l'hôpital" mais a été affiché par une personne tierce. Plusieurs indices le prouvent. Tout d'abord, la page A4 est affiché à l'extérieur d'une porte du service des urgences, tandis que les autres affiches sont collées depuis l'intérieur de l'établissement. Par ailleurs, le texte ne respecte pas la charte graphique officielle de l'établissement. 

Auprès de LCI.fr, la direction de l'hôpital "dément formellement" avoir placardé cette affiche. Elle a, depuis, été arrachée. Une enquête est ouverte pour en connaitre l'auteur.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info