Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Corse : les services de réanimation débordés, des patients transférés vers la Bretagne

AL
Publié le 30 décembre 2021 à 13h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ÉTAT DES LIEUX - Alors que la vague Omicron déferle en France, les services de réanimation sont déjà débordés en Corse. À Bastia, mercredi, plus aucun lit n'était disponible, obligeant au transfert de deux patients vers la Bretagne.

La situation se dégrade partout en France et particulièrement en Corse où le taux d'incidence continue d'augmenter très rapidement. Il était situé à 1040 pour 100.000 habitants la semaine du 20 au 26 décembre, soit une augmentation de 60% par rapport à la semaine précédente. Le taux d'incidence est notamment particulièrement fort chez les 15-19 ans et les 20-39 ans.

Face à cette forte circulation virale et des hôpitaux débordés qui avaient déjà lancé à un appel à renfort mi-décembre, deux patients ont été transférés par avion mercredi vers le CHU de Brest pour l'un et vers le centre hospitalier de Morlaix pour l'autre.

94% des personnes en réanimation ne sont pas vaccinées

Âgés de 45 et 63 ans, ces deux patients sont "non vaccinés, porteurs de multiples comorbidités, atteints d’une forme grave de la Covid-19, intubés-ventilés", selon un communiqué de l'ARS. Cette même source assure par ailleurs que les transferts ont été organisés "compte tenu de la saturation des services de réanimation des deux centres hospitaliers insulaires de recours Covid"

En effet, selon l'ARS de Corse, plus aucun lit du centre hospitalier de Bastia n'est disponible. Au 29 décembre dans l'ensemble de la Corse, 92 patients étaient hospitalisés, dont 21 en réanimation. Ces hospitalisations touchent en particulier les personnes les plus âgées. En effet, la moyenne d'âge à ce jour en hospitalisation conventionnelle est de 68,3 ans contre 62,4 ans pour les personnes en réanimation. 

De plus, d'après les données de deux centres hospitaliers de l'île, situés à Ajaccio et à Bastia, 94 % des patients hospitalisés en réanimation, en soins intensifs ou en soins critiques ne sont pas vaccinés ou n’ont pas un schéma complet. Au 26 décembre, 73,3% de la population corse de plus de 12 ans était vaccinée, contre un taux de vaccination de 76,6% dans toute la France, selon les données de CovidTracker et du Ministère de la Santé.

La situation est donc particulièrement inquiétante en Corse puisque la situation hospitalière est déjà saturée alors même que la vague Omicron est encore très peu présente sur l'île. Au 29 décembre, 42 cas confirmés du variant Omicron y étaient détectés. Or si ce variant Omicron semble a priori moins dangereux, sa forte contagiosité, trois fois supérieure à celle de Delta, pourrait entraîner une explosion du nombre de cas et mécaniquement, une hausse des hospitalisations.


AL

Tout
TF1 Info