"Protégez-vous, protégeons-nous" : le message de Teddy Riner aux habitants d'Outre-mer

Publié le 27 août 2021 à 17h29
Le judoka Teddy Riner célèbre aux Trocadéro, à Paris, les médailles gagnées aux Jeux Olympiques de Tokyo, le 2 août 2021.
Le judoka Teddy Riner célèbre aux Trocadéro, à Paris, les médailles gagnées aux Jeux Olympiques de Tokyo, le 2 août 2021. - Source : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

INFLUENCE - Répondant à l'appel d'Alain Fischer d'inciter les habitants d'Outre-mer à se faire vacciner, Teddy Riner a publié ce vendredi un tweet alertant sur la "situation préoccupante en Guadeloupe et dans les îles". Le judoka a pour autant choisi de ne pas parler de vaccination.

À moins de deux semaines de la fin des vacances d’été, l’épidémie de Covid-19 semble se stabiliser en métropole. En Outre-mer en revanche, la situation sanitaire est toujours très préoccupante. Le nombre de malades ne cesse d'y augmenter, tandis que la campagne vaccinale piétine. Face à cette situation, le président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer, a appelé jeudi sur RTL les sportifs et personnalités du monde de la Culture à inciter à la vaccination dans les Antilles. 

Dans un message publié ce vendredi sur Twitter, le judoka a appelé les habitants d'Outre-mer à se mobiliser contre le Covid-19. "La situation sanitaire est toujours préoccupante en Guadeloupe et dans les îles. Le combat continue partout, il est important de rester mobilisés et de s’informer auprès des bonnes sources. Protégez-vous, protégeons-nous... On la joue collectif. De tout cœur avec vous", écrit-il.

Si la démarche est louable, le médaillé olympique s'est attiré des critiques sur le réseau social. Beaucoup d'internautes lui reprochent de ne pas parler de la vaccination. "Teddy, l'Antillaise que je regrette que vous n'ayez pas appelé EXPLICITEMENT à la vaccination", tweete l'une. "Donc il faut se faire vacciner ? Pourquoi ne pas le dire tout simplement ? Peur de quelque chose peut être ? Non, pas vous !", regrette un autre. "Il manque le mot vaccin non ?", fait remarquer un troisième.

À peine plus de 23% de la population vaccinée en Guadeloupe et en Martinique

En Guadeloupe, seulement 23,4% de la population en âge d'être vaccinée (plus de 12 ans) avait reçu deux doses au 25 août. C'est à peine mieux en Martinique, où 23,8% des plus de 12 ans ont déjà reçu deux doses de vaccin. Saint-Martin et Saint-Barthélemy font en revanche figure d'exemple Outre-mer, avec respectivement une couverture vaccinale complète chez les plus de 12 ans de 34,6 % et  62,5 %.

Lors d'une conférence de presse jeudi, Olivier Véran a fustigé les habitants encore réticents à se faire vacciner. "Une partie conséquente de la population doute du vaccin, de son efficacité, pense qu'il y a d'autres moyens de lutter contre le virus (...) Depuis l'arrivée de la quatrième vague, les réticences reculent", mais "le doute aura tué et tue encore", a-t-il déclaré.

De mercredi à jeudi, les patients Covid ultramarins ont représenté à eux seuls plus de 20% des 741 admissions à l'hôpital en France. Devant l'ampleur de la crise, le gouvernement a décidé jeudi de prolonger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 15 novembre aux Antilles, en Guyane et en Polynésie.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info