Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : masque, pass sanitaire... Quelles sont les mesures imposées ou simplement recommandées ?

Idèr Nabili
Publié le 7 juillet 2022 à 12h54
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À l'aube du début des vacances scolaires, le nombre de cas de Covid-19 ne cesse d'augmenter.
Pour endiguer la septième vague, le gouvernement multiplie les recommandations, mais certaines obligations subsistent.
On fait le point.

Vacances sous Covid, épisode 3. Après un été 2020 marqué par la fin de la première vague et un été 2021 frappé par le variant Delta, l'été 2022 voit, à son tour, le virus revenir en force. Mardi, plus de 200.000 cas ont été enregistrés en 24h, et la tendance est à la hausse. Mais cette fois, les Français peuvent (presque) vivre normalement. Car pour endiguer cette septième vague, le gouvernement mise avant tout sur des recommandations et la responsabilité de la population. Quelques obligations subsistent toutefois.

Ce qui est obligatoire

Parmi elles, le port du masque. Si vous désirez vous rendre dans un lieu de santé ou de soins, le gouvernement impose toujours de se couvrir le nez et la bouche. En revanche, dans les transports en commun, l'obligation a été levée le 16 mai dernier, lorsque le nombre de cas était en baisse. Un soulagement qui aura été de courte durée sur la Côte d'Azur. Face à la nouvelle vague, le maire de Nice, Christian Estrosi, a annoncé mercredi qu'il remettait en place la mesure dans sa ville.

D'autres règles perdurent, dont l'isolement. D'après le gouvernement, une personne complètement vaccinée ou un enfant de moins de 12 ans doit s'isoler sept jours en cas de test positif (la période peut être réduite à cinq jours en cas de test négatif) et dix jours pour les non-vaccinés, ou pas complètement (le période peut être réduite à sept). L'isolement pour les cas contacts n'est, lui, plus obligatoire.

Enfin, le pass sanitaire n'a pas totalement disparu. Un certificat de vaccination ou un test négatif est encore demandé à l'entrée des établissements de santé, des maisons de retraite, ou des établissements accueillant des personnes fragiles ou en situation de handicap. Et ce jusqu'au 31 juillet prochain, cette mesure n'étant pas renouvelée dans le projet de loi présenté par le gouvernement à l'Assemblée nationale.

Ce qui est recommandé

En revanche, d'autres mesures prises lors de précédentes vagues ne sont pas sorties du placard, mais restent recommandées. En premier lieu, le port du masque dans les transports en commun. Invitée du 20H de TF1 mercredi, la Première ministre Elisabeth Borne a confirmé qu'elle n'avait pas "l'intention" de mettre en place "une mesure nationale d'obligation". La veille, le ministre de la Santé François Braun a toutefois appelé les Français à porter le masque "dans les lieux bondés, dans les transports en commun, dans les transports pour les vacances".

Lire aussi

Le gouvernement recommande également aux personnes éligibles de recevoir leur deuxième dose de rappel vaccinal. Seules les personnes âgées et vulnérables sont concernées. L'exécutif appelle enfin les Français à appliquer "les bons gestes", dont le lavage des mains, l'aération, la distanciation, ou encore le fait de se faire tester lors de l'apparition de symptômes.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info