Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : seuls 3% des enfants de 5 à 11 ans ont reçu une dose du vaccin pédiatrique

Idèr Nabili
Publié le 18 janvier 2022 à 18h23
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

CAMPAGNE VACCINALE - Depuis fin décembre, tous les enfants de 5 à 11 ans peuvent se faire vacciner contre le Covid-19, avec une dose adaptée. Selon le ministère de la Santé, 175.000 d'entre eux ont franchi le pas.

Si les centres de dépistage du Covid-19 connaissent un certain succès ces dernières semaines, on ne peut pas en dire autant des lignes de vaccination destinées aux plus jeunes. Selon les données du ministère des Solidarités et de la Santé, seuls 3% des enfants de 5 à 11 ans ont reçu une dose de vaccin pédiatrique pour lutter contre le virus. En valeur absolue, cela représente 175.000 enfants.

Malgré un succès tout relatif, les autorités se montrent satisfaites. 59.000 injections dédiées aux enfants de cette tranche d'âge ont été réalisées dans le pays la semaine dernière, soit une augmentation par rapport à la précédente. Et les centres de vaccination aptes à la pratique sont de plus en plus nombreux : le pays en compte actuellement 576, recensés sur sante.fr. "Nous souhaitons que 90% des centres de vaccination soient équipés d'une ligne pédiatrique", espère le ministère de la Santé, qui note que 14.000 rendez-vous pour les enfants ont été réservés vendredi 14 janvier. "Un bon chiffre", explique-t-on avenue Duquesne.

La clé contre les fermetures de classes ?

En outre, 19.000 créneaux sont encore disponibles cette semaine, et 56.000 jusqu'à la fin du mois de janvier. "C'est de moins en moins difficile de trouver un rendez-vous, mais nous poussons les acteurs à en ouvrir davantage", insiste le ministère de la Santé. Pour convaincre les parents, peu nombreux pour l'instant à avoir franchi le pas pour leurs enfants, plusieurs arguments sont avancés par le gouvernement. Le vaccin "limite la circulation du virus en milieu scolaire, donc la fermeture de classes", met en avant le ministère, dans un contexte de tension entre les syndicats enseignants et l'exécutif.

Le produit Pfizer pédiatrique "protège individuellement des formes graves", rappelle aussi le ministère de la Santé, alors que 64 enfants se trouvent actuellement en réanimation pour une infection Covid-19. Le vaccin "protège aussi des effets des Covid longs", assure le ministère. Autant d'arguments qui doivent permettre d'améliorer la couverture de cette tranche d'âge, pour qui la vaccination n'est ni obligatoire, ni soumise au pass sanitaire ou vaccinal.


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info