Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : un Français sur deux est désormais complètement vacciné

V. F, avec AFP
Publié le 27 juillet 2021 à 21h40
CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Source : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

CONTRE LA MONTRE - Hésitants, personnes âgées ou fragiles : les autorités continuent la course à la vaccination contre le Covid-19 et le variant Delta pour aller au-delà du cap des 50% de Français complètement vaccinés, tout juste franchi ce mardi 27 juillet.

C'est une première étape symbolique : un Français sur deux est désormais complètement vacciné contre le Covid-19, a annoncé ce mardi soir la Direction générale de la Santé. Mais on est encore loin du seuil d'immunité collective estimé à environ 90% avec le nouveau variant Delta, plus contagieux.

"Depuis le début de la campagne de vaccination en France, 40.719.515 personnes ont reçu au moins une injection (soit 60,4% de la population totale) et 34.026.476 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 50,5% de la population totale)", indique la DGS dans un communiqué sur l'avancée de la vaccination. 

50 millions de primo-vaccinés d'ici fin août ?

Selon le ministère de la Santé, la France, qui était en retard sur ses voisins européens, a "réduit l'écart avec l'Italie et la Belgique". Elle reste néanmoins derrière l'Espagne et le Portugal, mais est en "phase de rattrapage très rapide". Le gouvernement vise désormais 50 millions de primo-vaccinés d'ici fin août. Le Premier ministre Jean Castex, qui était en visite ce mardi après-midi en Seine-Saint-Denis pour convaincre les habitants de se faire vacciner, s'est dit persuadé que ce nouvel objectif serait atteint. 

En attendant, face à la flambée des contaminations qui dépassent régulièrement les 20.000 nouveaux cas quotidiens, les autorités cherchent à cibler les plus fragiles et les personnes hésitantes. 

Lire aussi

On observe toutefois "une décorrélation entre les hospitalisations et les diagnostics", a souligné le ministre de la Santé Olivier Véran, expliquant que grâce à la vaccination, "il y a moins de patients hospitalisés pour formes graves du Covid dans notre pays qu'il y en avait lors des vagues précédentes pour un nombre de contaminés identiques". Une réunion des ministres concernés par la crise sanitaire se tiendra mercredi 28 juillet en tout début de matinée.


V. F, avec AFP

Tout
TF1 Info