Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : une étude montre des effets sur le développement des bébés

C.A.
Publié le 4 janvier 2022 à 19h58
Un bébé portant un jouet à sa bouche / Photo d'illustration

Un bébé portant un jouet à sa bouche / Photo d'illustration

Source : iStock

PÉDIATRIE - Une étude américaine publiée ce mardi dans la revue JAMA Pediatrics démontre les légers effets de la pandémie sur le développement des enfants. Le stress ressenti par la mère lors de cette période pourrait en être la cause.

La pandémie a déjà démontré ses effets dévastateurs sur le plan psychologique. Elle aurait aussi affecté le développement des tout-petits. Selon une étude publiée ce mardi dans la revue JAMA Pediatrics et relayée par la chaîne Sky News, les bébés nés au cours de cette période ont obtenu des scores inférieurs à ceux de leurs pairs en matière de compétences sociales et motrices. Ces résultats étaient les mêmes, que la mère ait eu le Covid, ou non.

Le stress de la mère comme facteur de risque

Les scientifiques de l'Université Columbia à New York ont étudié les comportements de 225 bébés nés à New York entre mars et décembre 2020. Près de la moitié des mères de l'étude ont attrapé le virus à un moment donné de leur grossesse.

"Être dans le ventre d'une mère confrontée à la pandémie était associé à des scores légèrement inférieurs dans des domaines tels que les compétences motrices et sociales, mais pas dans d'autres, tels que la communication ou les compétences en résolution de problèmes. Les résultats suggèrent que l'énorme quantité de stress ressentie par les femmes enceintes en ces temps sans précédent peut avoir joué un rôle", a estimé auprès de Sky News Dani Dumitriu, professeur adjoint de pédiatrie à Columbia et membre de l'équipe qui a réalisé l'étude.

Le médecin indique cependant que bien que ces variations soient de faible importance, elles "méritent une attention particulière car au niveau de la population, elles peuvent avoir un impact significatif sur la santé publique". Les auteurs de l'étude insistent également sur le fait que ces changements n'altèreront pas forcément la vie de ces enfants et s'estomperont probablement avec le temps.

Début décembre, une étude de la Radiological Society of North America (RSNA) avait démontré qu'il n'y a "aucune preuve" qu'une infection maternelle par le Covid-19 ait "un effet sur le développement du cerveau" d'un futur nouveau-né. Les scientifiques avaient analysé les IRM fœtales de 33 patientes infectées, à 28 semaines de grossesse en moyenne.


C.A.

Tout
TF1 Info