Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : Gaël Monfils se défend de faire de la "propagande antivax"

Léa LUCAS
Publié le 23 février 2022 à 18h14, mis à jour le 23 février 2022 à 18h30
Les antivax se sont réappropriés le tweet du joueur de tennis, affaibli par se troisième dose de vaccin contre le Covid-19, pour attester leur thèse complotiste.

Les antivax se sont réappropriés le tweet du joueur de tennis, affaibli par se troisième dose de vaccin contre le Covid-19, pour attester leur thèse complotiste.

Source : Aaron FRANCIS / AFP

Un tweet de Gaël Monfils sur son état de santé, possiblement impacté par "sa troisième dose de vaccin", a enflammé la toile.
Des antivax en ont profité pour remettre en cause la fiabilité de la vaccination contre le Covid-19.
Le tennisman français a donc tenu à clarifier sa position vis-à-vis de la vaccination.

Le statut vaccinal des sportifs ne cesse de créer des polémiques. Quelques semaines après la tourmente dans laquelle s'est retrouvée Novak Djokovic, au tour de Gaël Monfils d'en faire les frais. Après avoir déclaré forfait, ce mardi 22 février, pour le match de barrage de Coupe Davis prévu les 4 et 5 mars à Pau face à l’Équateur, le sportif de 35 ans a justifié son retrait par un besoin de repos à cause d’un "petit pépin de santé" probablement dû "à ma troisième dose de vaccin", a-t-il écrit sur Twitter.

Des antivax se sont aussitôt saisis de cette opportunité pour dénoncer les soi-disant méfaits de la troisième injection anti-Covid. Devant l’avalanche de réactions virulentes sur le média social, Gaël Monfils a dû mettre les choses au point : "Merci beaucoup pour tous vos messages de soutien. Ce tweet était une simple update sur mon état de forme actuel suite à mes derniers forfaits", s'est-il justifié. "Après plusieurs examens, les médecins ont émis une hypothèse sur la potentielle nature de mon état de santé. Les causes de mes pépins restent floues et même les médecins ne savent pas me dire exactement à quoi cela est dû. Mon but était simplement d’être transparent avec vous et non de pousser une propagande antivax."

Il a ensuite assuré ne pas regretter de s'être immunisé contre le coronavirus. "Arrêtons de s’approprier les dires de chacun à des fins politiques ou simplement pour servir vos convictions. Je ne regrette pas du tout de m’être fait vacciner", poursuit celui qui avait été l’un des rares sportifs bleu-blanc-rouge à poster une photo de son bras lorsqu’on lui avait administré la première dose. "Chacun fait ce qu’il veut. Je me sens de mieux en mieux et j’espère être prêt pour Indian Wells ! (flemme de répondre à tous les haters comme la dernière fois mais vous me faites toujours autant rire et merci pour ça)". 

Lire aussi

Parmi les autres joueurs français, seul Pierre-Hugues Herbert (qui a contracté le Covid-19 en début d’année) se montre réfractaire à la vaccination. Jérémy Chardy, lui, a eu de sévères effets secondaires l’été dernier à son retour des Jeux olympiques de Tokyo, en dépit de son statut vaccinal à jour. Diminué physiquement pendant de longs mois, et victime de douleurs paralysantes, le Palois s’apprête toutefois à faire son grand retour à la compétition.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info