L'info passée au crible
Verif'

Vaccination des enfants : le retard de la France est-il un cas isolé ?

Thomas Deszpot
Publié le 1 juillet 2022 à 16h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

La vaccination des enfants de 5-11 ans reste marginale en France, ce que regrette le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale.
Les chiffres, en revanche, sont bien supérieurs en ce qui concerne la tranche d'âge 12-18 ans.
En Europe, des pays tels que l'Espagne affichent de taux plus élevés, résultat d'un volontarisme appuyé des autorités.

"On n'y arrive toujours pas." Ces mots sont ceux du Pr Alain Fischer, le président du conseil d’orientation de la stratégie vaccinale. Au micro de France Inter, il s'exprimait sur la vaccination des enfants, qui n'a jamais décollé en France depuis le 25 janvier, date à laquelle elle a été ouverte aux 5-11 ans. 

"On n'a pas réussi à convaincre les médecins et les parents du bien-fondé de la vaccination" pour cette classe d'âge, a-t-il reconnu. Un constat d'autant plus net lorsque l'on jette un œil à nos voisins européens, chez qui les enfants sont parfois bien plus largement vaccinés.

L'Espagne à la pointe

Les chiffres relatifs aux injections de vaccins dans les différents pays d'Europe sont compilés au jour le jour par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Si l'ensemble des membres de l'UE ne communiquent pas de données, il est toutefois possible d'obtenir un bon aperçu de l'état d'avancement des campagnes de vaccination. Lorsque l'on agrège les informations relatives aux moins de 18 ans, on aboutit à la carte qui suit (accessible aussi via ce lien).

La France, avec 27,7 de vaccinés chez les 5-18 ans, est loin d'être le pays le moins avancé. La Bulgarie (2,2%), la Croatie (4,5%) ou encore la Roumanie (7,1%) s'avèrent bien plus en retard. À l'instar d'ailleurs de la grande majorité de l'Europe de l'Est. En revanche, l'Autriche (30,9%), la Finlande (34,8%), l'Italie (41,1%) ou le Portugal ont une longueur d'avance. Sans compter l'Espagne, où près d'un mineur sur deux a été vacciné (45,8%). 

Lire aussi

Rien d'étonnant à ce que de l'autre côté des Pyrénées, l'adhésion à la vaccination ait été supérieure pour les plus jeunes. Les médias ont rapporté que dans certaines régions telles que la Galice, les services de santé ont pris les devants en sollicitant les parents par SMS. Ils ont ainsi été enjoints à emmener leurs enfants à des jours et heures donnés dans les centres de vaccination les plus proches de chez eux. Le Monde met aussi en avant "l’extrême faiblesse des mouvements antivax" dans le pays, "dont les voix sont totalement absentes des médias". 

Des chiffres peu reluisants pour les 5-11 ans

Si les chiffres français de vaccination pour l'ensemble des mineurs sont loin d'être pire qu'ailleurs sur le continent, la situation est plus contrastée en ce qui concerne les tranches d'âge les plus jeunes. Santé Publique France (SPF) rapporte ainsi que si près de 83% des 12-18 ans sont doublement vaccinés, ce n'est le cas que pour 2,6% des 5-11 ans ! 

Quand on se rapporte aux données de l'ECDC, on prend conscience du retard accumulé en France auprès des enfants. Près de 30% des petits Danois, Espagnols et Portugais sont ainsi vaccinés rien qu'entre 5 et 9 ans. L'Irlande et l'Autriche, quant à elles, dépassent la barre des 20%.

Quelques jours avant son passage sur France Inter, Alain Fischer essayait d'expliquer auprès de L'Express le manque flagrant d'adhésion à la campagne de vaccination des enfants. "La réticence des pédiatres a joué un rôle dommageable", faisait-il remarquer, expliquant que "la Société française de pédiatrie a longtemps nié l'existence même du Covid pédiatrique". Selon lui, "il y avait une arrière-pensée louable, puisque les pédiatres se sont beaucoup battus au printemps 2020, à raison et avec succès, pour que la fermeture des écoles dure le moins longtemps possible", mais le problème a été "qu'ensuite, ils ont continué à soutenir que les enfants n'étaient que peu concernés par la maladie ce qui n'est pas exact."

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas Deszpot

Tout
TF1 Info