Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : Pfizer va tester une 3e dose de vaccin pour les enfants de moins de 5 ans

Publié le 19 décembre 2021 à 10h48
Le vaccin Pfizer/BioNTech peut désormais se stocker dans un réfrigérateur.

Le vaccin Pfizer/BioNTech peut désormais se stocker dans un réfrigérateur.

Source : Patrick T. FALLON / AFP

ESSAIS - Le laboratoire Pfizer se penche depuis plusieurs semaines sur la vaccination des enfants de moins de 5 ans, et compte ajouter une troisième dose pour cette tranche d'âge. Il devrait déposer une demande d'autorisation d'ici "le deuxième trimestre 2022".

Jusqu'où ira la vaccination des enfants ? Autorisé pour l'instant seulement aux 5-12 ans aux États-Unis et par l'Agence européenne des médicaments (EMA), le laboratoire Pfizer va plus loin. Depuis plusieurs semaines, l'entreprise teste son vaccin contre le Covid-19 sur les enfants de moins de 5 ans. Ce vendredi, il indique vouloir ajouter une troisième dose à ses essais, ce qui pourrait l'amener à déposer une demande d'autorisation dès l'année prochaine pour cette nouvelle tranche d'âge.

Comment se passent les essais ?

Des premiers résultats ont indiqué qu'à deux doses, l'immunité observée n'était pas celle attendue pour ces enfants. Chez les 2-5 ans, un dosage de 10 microgrammes, contre 30 microgrammes pour les adultes, a d'abord provoqué davantage de fièvre que chez les groupes plus âgés, poussant la compagnie à sélectionner un dosage moins élevé. Mais alors avec deux injections à 3 microgrammes, leur réponse immunitaire s'est révélée moins bonne que celle conférée aux adolescents et jeunes adultes par le vaccin.

Pfizer a donc décidé de modifier le protocole de ses essais cliniques, pour inclure une troisième dose, injectée "au minimum deux mois après la deuxième", a déclaré l'entreprise dans un communiqué (les deux premières restent injectées à 3 semaines d'écart l'une de l'autre). La dose de rappel a en effet démontré, chez les catégories de population plus âgées, augmenter la protection conférée.

Essais cliniques chez Moderna

Cet "ajustement" ne doit pas avoir de conséquence sur le calendrier anticipé pour le dépôt d'une demande d'autorisation pour ces jeunes enfants, prévu "au deuxième trimestre 2022", a rajouté lors d'une conférence téléphonique Kathrin Jansen, responsable de la recherche pour les vaccins au sein du groupe. Pfizer a également annoncé vendredi avoir commencé des essais sur 600 adolescents de 12 à 17 ans pour tester une dose de rappel (de 10 ou de 30 microgrammes).

De son côté, le laboratoire Moderna a lui aussi lancé une batterie de tests de son vaccin sur les moins de 5 ans, appelant, aux États-Unis, tous ceux qui le souhaitent à candidater pour participer aux essais cliniques.

Lire aussi

En France, le gouvernement attend toujours l'avis de la Haute autorité de Santé pour prescrire le vaccin aux enfants de 5 à 11 ans. Pour l'instant, seuls ceux présentant des risques de développer une forme grave du virus, sont invités à tendre le bras.


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info