La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : ces pays qui ont déjà franchi le pas de la vaccination des enfants de 5 à 11 ans

Maxence GEVIN
Publié le 17 décembre 2021 à 9h20, mis à jour le 17 décembre 2021 à 9h25

Source : JT 20h Semaine

ANTICIPATION - Ce vendredi, le Conseil scientifique va rendre un nouvel avis dans un contexte de cinquième vague du Covid-19. L'instance pourrait bien ouvrir la porte à une généralisation de la vaccination des enfants contre le virus. Une étape déjà franchie par plusieurs pays.

La vaccination des enfants bientôt généralisée en France ? Le Conseil scientifique va rendre, vendredi 17 décembre, un avis très attendu sur la vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19 en France, dans un contexte où le variant Omicron préoccupe tous les pays du monde. Depuis le 15 décembre, les enfants de 5 à 11 ans risquant de développer des formes graves ou fragiles, ainsi que de ceux vivant dans l’entourage d’une personne fragile non éligible à la vaccination peuvent recevoir leurs injections. Toutefois, le gouvernement planche sur une généralisation de cette vaccination. 

De plus en plus de pays ont, eux, déjà sauté le pas après, notamment, la mise en garde de l'OMS selon laquelle les catégories d'âge entre 5 et 14 ans sont actuellement les plus touchées par la pandémie en termes de contaminations. 

Depuis le 25 novembre et un avis favorable de l'Agence européenne du médicament (EMA), la vaccination des 5-11 ans avec une version du vaccin Pfizer moins forte que celle destinée aux adultes est possible dans l'Union européenne. C'est pourquoi, de nombreux pays du Vieux Continent recommandent déjà la vaccination des 5-11 ans contre le Covid-19. Dans ces pays, la campagne a déjà débuté ou débutera très prochainement. C'est notamment le cas en Italie, au Danemark, en Grèce, aux Pays-Bas, en Autriche - qui avait même anticipé la décision de l'EMA -, au Portugal ou encore en Hongrie. Les autorités espagnoles ont également donné leur feu vert, mais chaque région est libre d'établir ses propres règles en la matière. Ainsi, seuls les enfants de 10 et 11 ans peuvent, pour l'instant, se faire vacciner aux îles Baléares ou en Andalousie. 

Parallèlement, plusieurs autres pays ont, pour l'instant, opté pour une ouverture partielle de la vaccination des 5 à 11 ans, aux seuls plus fragiles. Au Luxembourg, les enfants vulnérables de cette classe d'âge, ainsi que ceux en contact régulier avec des personnes vulnérables, ont la possibilité de se faire vacciner volontairement. Même chose en Finlande, où la vaccination ne concerne, à l'heure actuelle, que les enfants à risque et ceux vivant avec une personne immunodéprimée. Une décision similaire a également été prise en Allemagne, où la vaccination des enfants de 5 à 11 ans se met progressivement en place en fonction des régions. Outre la vaccination chez les pédiatres et médecins généralistes, des actions d’envergure sont prévues au zoo de Berlin et au muséum d’histoire naturelle, ou encore dans les écoles.

États-Unis, Israël, Chine, pionniers dans le reste du monde

La vaccination des moins de 12 ans a déjà débuté dans de nombreux pays du monde. Les États-Unis ont autorisé le vaccin contre le Covid-19 pour les 5 à 11 ans le 29 octobre. Plus de cinq millions d’enfants de cette tranche d’âge y ont déjà reçu leurs injections. Son voisin canadien a également commencé à administrer des doses aux enfants. En Israël, la campagne a officiellement débuté le 23 novembre dernier. En revanche, elle ne commencera qu'à partir du 10 janvier en Australie, a annoncé, le 10 décembre dernier, le Premier ministre, Scott Morrison. 

Dans plusieurs autres pays, à commencer par la Chine, la vaccination a été ouverte à partir de l'âge de 3 ans. C'est par exemple le cas pour le Chili, l’Argentine, le Venezuela ou encore la Colombie. Le seuil minimal a même été reculé à 2 ans à Cuba ou au Nicaragua. 


Maxence GEVIN