Covid-19 : le défi de la vaccination

Près de 2,2 millions de personnes concernées : l'Assurance maladie recherche les non-vaccinés vulnérables

Caroline Quevrain
Publié le 30 juillet 2021 à 15h32
ILLUSTRATION

ILLUSTRATION

Source : Ludovic MARIN / AFP

APPELS - Plus de 2 millions de personnes considérées comme fragiles, ainsi que 200.000 personnes atteintes de comorbidités, font l'objet d'une campagne de l’Assurance Maladie pour les inciter à se faire vacciner. Les Français les plus âgés ou souffrant d’une pathologie à risque sont concernés.

Après la phase d’incitation à force de slogans et de campagnes de pub, voilà celle du démarchage téléphonique. Actuellement, les autorités de santé s’emploient à contacter chaque personne considérée comme vulnérable face à la maladie et qui n’a pas encore bénéficié du vaccin. 

C’est ce qu’a indiqué Gabriel Attal jeudi 29 juillet, en marge de la visite d’un centre de vaccination à Montpellier : "Nous allons relancer (…) une campagne d’appels massive par l’Assurance maladie, pour les personnes fragiles, isolées, pour les inciter à se faire vacciner. Cela représente 600.000 personnes qui seront appelées dans les prochains jours et semaines." 

En réalité, cette campagne a déjà débuté et elle vise plus de 2 millions de personnes, indique l’Assurance maladie à LCI. Ainsi,  l’organisme a commencé à appeler la semaine dernière les Français âgés entre 55 et 74 ans et non vaccinés, "en priorisant ceux qui n’ont pas de médecin traitant". À ce jour, 12% des 65-74 ans n’ont reçu aucune dose de vaccin, tout comme 20% des 50-64 ans, selon les données consolidées par Covid Tracker.

200.000 autres patients à contacter

Au-delà de ces 2 millions de prioritaires, l’Assurance maladie a entamé cette semaine une campagne visant les personnes souffrant d’une pathologie à risque de développer une forme grave du Covid. Elle compte appeler environ 200.000 personnes pendant un mois, parmi lesquelles 20.000 ont été identifiées comme n’ayant pas de médecin traitant. 

Parmi les patients qui présentent une pathologie et qui ne sont pas vaccinés, un quart sont diabétiques, un tiers souffre d’obésité morbide, un quart est atteint de trisomie 21 et un quart souffre d’insuffisance cardiaque, détaille l’Assurance maladie sur son site Internet. De manière générale, environ 5 millions de Français souffrant d’une comorbidité n’ont bénéficié d’aucune dose de vaccin contre le Covid, d’après le porte-parole du gouvernement. Cependant, ces personnes ne sont pas toutes considérées comme à risque face à la maladie, a souligné le directeur de l’Assurance maladie après des Échos. 

Lire aussi

L’initiative d’aller au contact des publics non vaccinés n’est pas récente : depuis la fin mars, l’organisme s’évertue à relancer les personnes prioritaires face à la vaccination. Dans le détail, 7 millions de courriers ont été envoyés aux plus de 50 ans, 2 millions d’appels ont été passés et plus de 7 millions de SMS envoyés. Intitulée "Aller Vers", cette démarche a jusqu'ici permis de décrocher plus de 150.000 rendez-vous de vaccination à des personnes encore hésitantes ou se trouvant en marge de la campagne, se félicite l'Assurance maladie. Des initiatives locales se sont aussi mises en route dans les caisses primaires d'assurance maladie (CPAM), avec une vaccination itinérante à bord d’un vaccibus, directement à domicile ou encore sans rendez-vous dans des centres éphémères.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info