La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Covid-19 et santé mentale des Français : des bulletins hebdomadaires publiés à partir de ce jeudi

ALG
Publié le 18 mars 2021 à 10h52
JT Perso

Source : TF1 Info

IMPACT - Alors que l’enquête CoviPrev atteste d’une dégradation de la santé mentale de la population, Santé publique France publie à compter de ce jeudi 18 mars des bulletins spécifiques pour suivre son évolution à partir des données des urgences et de SOS Médecins.

L'impact de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 sur la santé mentale des Français n'est plus à démontrer. Pour suivre au plus près son évolution et l'analyser, Santé publique France publiera à un rythme hebdomadaire à compter de ce jeudi des bulletins spécifiques, a annoncé l'agence de veille sanitaire sur son site.

Pour ce faire, deux indicateurs seront particulièrement scrutés, à savoir les "passages aux urgences pour geste suicidaire, troubles de l’humeur (incluant les troubles dépressifs) et troubles anxieux" ainsi que les "actes SOS Médecins pour angoisse, états dépressifs et troubles du comportement", est-il par ailleurs précisé sur leur site.

Trois outils de surveillance

Plus en détails, le système de surveillance mis en place par Santé publique France concernant la santé mentale des Français repose sur trois "systèmes d’information complémentaires". À savoir les données d’enquête déclaratives, le système national des données de santé et enfin le système de surveillance Sursaud, qui comprend les données des urgences hospitalières, les données des associations SOS Médecins et les données mortalité.

Derrière la publication de ces nouveaux bulletins hebdomadaires, l'objectif s'avère double. Il s'agit d'une part de renseigner "sur le résultat des études mises en place dans le cadre de cette surveillance" mais aussi d'"informer l’ensemble des acteurs de la santé mentale de l’évolution de la santé mentale des Français et contribuer ainsi aux orientations des prises de décision des décideurs, des actions menées par les acteurs de terrain, et plus largement à sensibiliser la population générale de ce constat", détaille encore Santé publique France ce jeudi.

Depuis les prémices de la pandémie et le premier confinement en mars 2020, l’enquête CoviPrev menée de façon répétée par Santé publique France atteste d’une dégradation de la santé mentale de la population. Cette situation a fait l’objet de plusieurs signalements émanant de professionnels, notamment de services de psychiatrie et de pédiatrie, portant sur une augmentation de la prise en charge de jeunes patients pour tentatives de suicide et autres diagnostics de santé mentale, rappelle encore l'agence de veille sanitaire.


ALG

Tout
TF1 Info