Le confinement et le couvre-feu prolongés en Martinique

Publié le 25 août 2021 à 11h01

Source : JT 13h WE

ÉPIDÉMIE - Sur l’île, les restrictions sanitaires ont été étendues jusqu’au 19 septembre. Si l’incidence a reculé, les hôpitaux restent toujours saturés par des malades du Covid.

Les Martiniquais devront se soumettre aux restrictions qui leur sont imposées trois semaines de plus. En effet, le confinement et le couvre-feu ont été prolongés jusqu’au 19 septembre inclus, a annoncé la préfecture dans un communiqué. "La situation sanitaire ne permet pas la levée des mesures en cours", a justifié le préfet de l’île Stanislas Cazelles. Un nouveau serrage de vis décidé au regard des 3211 nouveaux cas recensés entre le 16 et le 22 août, selon la préfecture.

Depuis le 10 août, l’île des Antilles connait un confinement strict passant par la fermeture des bars et des restaurants, des commerces dits non essentiels, des sites culturels ou encore des plages. Celui-ci comprend également la limitation des déplacements à un kilomètre de son domicile et est doublé d’un couvre-feu instauré à 19h.  Des mesures qui ont visiblement commencé à porter leurs fruits. Signe encourageant, le taux d’incidence a reculé sur l’île, passant de 1200 à 875 nouveaux cas pour 100.000 habitants sur sept jours glissants. Mais la situation reste très critique à l’hôpital, avec des malades encore sur liste d’attente pour être admis en réanimation et une morgue surchargée. 

Depuis le début de la pandémie, la Martinique a enregistré 405 décès dus au Covid, dont 162 entre le 9 et le 22 août. Il y a deux semaines, le chef du service de réanimation de l’hôpital de Fort-de-France expliquait au micro de TF1 devoir exercer une "médecine de catastrophe", consistant en un tri des malades en fonction de leur santé.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info