Covid-19 : le défi de la vaccination

Variant Omicron : les doses de rappel du vaccin Moderna sont efficaces, assure l'entreprise

AL avec AFP
Publié le 20 décembre 2021 à 14h56
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ÉTUDE - L'entreprise Moderna a annoncé lundi qu'un rappel fait avec une dose complète de son vaccin contre le Covid-19, au lieu d'une demi-dose comme c'était le cas jusque-là, offrait une protection efficace contre le variant Omicron, selon de premiers tests en laboratoire.

Pas de changement de stratégie pour Moderna. L'entreprise a annoncé dans un communiqué que les premiers tests en laboratoire montraient que les rappels faits avec une dose complète de son vaccin à ARN Messager offraient une protection suffisante contre le nouveau variant Omicron. 

Pour les rappels faits avec ce vaccin à ARN messager, on utilise actuellement une demi-dose, 50 microgrammes, soit moitié moins que pour les deux premières injections.

Un rappel plus efficace avec une dose complète de Moderna

Selon des données préliminaires, à la suite d'un rappel du vaccin Moderna avec ce dosage, les anticorps neutralisants contre Omicron sont environ 37 fois supérieurs aux niveaux d'avant le rappel. Mais quand le rappel est fait avec une dose complète, soit 100 microgrammes, les niveaux d'anticorps neutralisants sont multipliés par 83 environ. Cependant, quel que soit le dosage selon l'étude, les personnes ayant reçu un rappel avec ce type de vaccin ont de toute manière vu leurs niveaux d'anticorps neutralisants considérablement augmenter.

Suite aux bons résultats de cette étude préliminaire, Moderna a donc décidé que la version actuelle du vaccin resterait la "première ligne de défense de Moderna contre Omicron". Le fabricant de vaccins a justifié cette décision par la rapidité de propagation du variant récemment découvert.

"Ce dont nous disposons à l'heure actuelle est le 1273", a déclaré le Dr Paul Burton, directeur médical de Moderna, dans une interview au Guardian. "Il est très efficace, et il est extrêmement sûr. Je pense qu'il protégera les gens pendant la période des fêtes à venir et pendant ces mois d'hiver, où nous allons voir la pression la plus sévère de l'Omicron." La société prévoit toujours par ailleurs de développer un vaccin spécifique contre Omicron. Les essais cliniques de ce nouveau vaccin devraient débuter début 2022.

Lire aussi

Ces données sont "rassurantes", commente le patron de Moderna, Stéphane Bancel, cité dans le communiqué. Début décembre, il avait émis des réserves suite à l'annonce du ministre israélien de la Santé que le vaccin Pfizer restait efficace à 90% contre le nouveau variant après trois doses. Stéphane Bancel avait assuré que l'échantillon sur laquelle était basée cette étude était trop petit.


AL avec AFP

Tout
TF1 Info