Dengue : un second cas autochtone détecté en France métropolitaine

Dylan VEERASAMY avec AFP
Publié le 12 août 2022 à 17h57
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un second cas autochtone de dengue a été recensé en France, dans le Var.
Il s'agit d'un cas assez rare en France métropolitaine.
Les autorités de santé recommandent de surveiller les eaux stagnantes et les potentiels symptômes.

Un cas autochtone de dengue a été détecté dans le Var, a annoncé vendredi l'Agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Il s’agit du second cas de dengue signalé en France métropolitaine depuis le début de l’année.

Des cas autochtones rarissimes

La victime de cette maladie infectieuse, transmise par la piqûre d’un moustique tigre, est désormais guérie, a indiqué l’Agence régionale de santé, dans un communiqué. La présence de moustiques tigres a déjà été recensée dans près de 67 départements, mais il est relativement rare que des cas de dengue autochtones soient déclarés en métropole.

Depuis le début de l'année, seul un autre cas avait été signalé fin juillet à Perpignan dans les Pyrénées orientales. L'an dernier, deux cas avait été détectés, dont déjà un dans le Var. A ces chiffres s'ajoutent chaque année les cas de personnes malades diagnostiquées au retour d'un voyage en outre-mer ou à l'étranger.

Un cas de dengue autochtone correspond à un développement de la maladie de la dengue à la suite d’une piqûre réalisée par un moustique tigre sur le territoire métropolitain.

"L'objectif est d'éliminer les moustiques adultes"

L’ARS de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a indiqué dans un communiqué qu’elle mettrait rapidement en place des actions afin d’éviter une propagation des cas sur le territoire.

"Une démoustication a été réalisée par l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID-Med) dans un rayon de 200 mètres dans le quartier du lieu de résidence de la personne atteinte (...) ainsi que dans le quartier fréquenté pendant la période de sa contamination", a détaillé l'ARS, ajoutant que "l'objectif est d'éliminer les moustiques adultes potentiellement infectés pour éviter qu'ils ne piquent une autre personne de l'entourage et supprimer les gîtes larvaires".

Lire aussi

Afin de lutter plus efficacement face aux cas de dengue, l’ARS fait de la prévention et invite les habitants à conserver de l’eau stagnante autour de leur domicile, et à consulter un médecin en cas de symptômes caractéristiques de la maladie, notamment à la suite d’un voyage en zone tropicale.


Dylan VEERASAMY avec AFP

Tout
TF1 Info