Dépistage du VIH : la France accuse toujours du retard par rapport à l'avant-Covid

T.G
Publié le 30 novembre 2022 à 17h33
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le dépistage du VIH a recommencé à augmenter l'an passé, de 8%, selon le bilan annuel de Santé publique France.
Il est cependant resté inférieur au niveau observé avant l'épidémie de Covid.

Les tests pour le VIH continuent à pâtir du Covid. Reparti en hausse en 2021, le dépistage n'a pas encore rattrapé le retard lié à l'épidémie de coronavirus. Une "perte de chance" pour certains malades, selon Santé publique France.

Avec 5,7 millions de sérologies du virus de l'immunodéficience humaine (VIH) effectuées en laboratoires, le dépistage a recommencé à augmenter l'an passé, de 8%, selon le bilan annuel de l'agence sanitaire. Le nombre de ces tests sanguins avait chuté de 13% entre 2019 et 2020, après six ans de hausse. Un effet collatéral de la crise sanitaire du Covid-19 qui avait inquiété les acteurs de la lutte contre le sida.

La détection tardive, "une perte de chance"

En 2021, le dépistage est donc bel et bien reparti, mais il est resté "inférieur au niveau observé avant l'épidémie de Covid-19" (6,1 millions), a noté Santé publique France. Or la détection tardive d'une séropositivité représente "une perte de chance" pour la santé de la personne atteinte, mais aussi un risque d'augmenter la propagation de la maladie.

En 2021, 29% des infections au VIH ont été découvertes à un stade avancé de l'infection, une proportion qui ne diminue pas depuis plusieurs années. Or, "un dépistage précoce permet de bénéficier d'un traitement antirétroviral, de baisser la charge virale dans l'organisme et de ne plus transmettre le VIH à ses partenaires", a souligné Florence Lot, pilote de l'unité VIH/sida, hépatites B et C, IST à Santé publique France, lors d'un point presse.

Lire aussi

Le nombre de découvertes de séropositivité s'est stabilisé en 2021, à 5013 personnes. Il avait dégringolé entre 2019 et 2020 (-22%), avec la chute des dépistages mais aussi "possiblement" avec une moindre exposition au virus liée aux mesures de distanciation sociale et de fermeture de frontières. 


T.G

Tout
TF1 Info