Doctolib a annoncé à ses utilisateurs la mise en place prochaine de nouvelles fonctionnalités.
Parmi elles : la possibilité d'échanger directement avec son médecin grâce à une messagerie privée.
La plateforme de prises de rendez-vous souligne toutefois qu'il ne s'agira pas d'un service d'urgence.

C'est une option qui pourra se révéler des plus pratiques et utiles pour certains. Doctolib a fait savoir à ses utilisateurs qu'une nouvelle fonctionnalité allait prochainement être activée, leur permettant d'entrer en contact directement avec leurs praticiens via une messagerie privée et sécurisée.  

S'il sera donc envisageable, dès l'automne a priori, de poser des questions à son médecin, ces dernières devraient être intégrées à un protocole de consultations à distance. En d'autres termes, ce nouveau service ne sera pas synonyme de hotline gratuite et devra répondre à certains critères bien précis. Voici ce que l'on en sait à ce jour et comment cela devrait fonctionner en pratique.

Pas un service d'urgence

Le leader français de la prise de rendez-vous médicaux souligne en premier lieu qu'il ne s'agira en aucun cas d'un service d'urgence. 

"L'utilisateur reconnaît que le service de Messagerie Patient n'est pas destiné à effectuer des consultations ou des visites médicales, ni à obtenir des rapports médicaux, ni à répondre à des situations d'urgence", précisent les conditions d'utilisation communiquées par la plateforme.

Réservé aux utilisateurs déjà patients

Toujours d'après la charte jointe au mail d'information adressé par Doctolib à ses utilisateurs, cette nouvelle option ne pourra être utilisée par l'utilisateur que s'il est déjà patient du praticien à qui est destiné le message en question.

L'un des principaux objectifs évoqués par plateforme repose sur la facilitation des procédures médicales, à commencer par la délivrance d'ordonnances à distance.

Délivrance d'ordonnances et malades chroniques

En pratique, ce service devrait donc principalement concerner les renouvellements d'ordonnance, et les patients souffrant de maladies chroniques. Objectif : "éviter de les faire venir au cabinet uniquement pour cela", détaille Doctolib auprès de Tech&Co.

À noter que cette nouvelle option a été annoncée par la plateforme dans un mail concernant les nouveautés à venir pour la rentrée 2023. Ce dernier faisait également part d'une évolution des conditions d'utilisation et de la politique en matière de protection des données personnelles. 


A. LG

Tout
TF1 Info