Verif'

Don de sang : peut-on choisir celui que l'on reçoit à l'hôpital ?

Publié le 21 juillet 2022 à 13h01

Source : JT 13h Semaine

D’après une publication, un patient non-vacciné a pu refuser de se faire transfuser du sang d’un donneur vacciné.
Ce qui est impossible, d’après l’Établissement français du sang, qui rappelle que la vaccination n’est pas une "contre-indication au don".

D’après un tweet, aimé plus de 2000 fois, il est possible de choisir le sang qui nous est transfusé. Voici ce qui est affirmé : "Un ami non vax vendredi a fait un grave accident de vélo… Ayant eu une hémorragie, il a dû recevoir une transfusion. Il a précisé à l’hôpital qu’il ne voulait pas de sang de vacciné. L’hôpital a fait la gueule, un autre ami compatible s’est rendu sur place pour le sauver".

Pour en savoir plus sur les propos rapportés ici, nous avons contacté l’Établissement français du sang (EFS), l’organisme chargé de collecter du sang auprès de donneurs et de le distribuer en vue de sa transfusion à des patients dans le besoin. L’EFS nous précise d’abord accepter n’importe quel don, de personnes vaccinées comme de non-vaccinées, et ne faire aucune distinction entre les deux. 

"La vaccination COVID-19 ne constitue pas une contre-indication au don de sang", souligne-t-il, ajoutant que les vaccins commercialisés en France "ne présentent pas de risque pour les receveurs de produits sanguins". Parmi ces contre-indications, on retrouve des maladies "connues pour être transmissibles par le sang", rappelle Santé publique France, comme la syphilis ou le VIH, ou "l’usage de drogues par voie intraveineuse ou intramusculaire".

Ensuite, il n’est nullement possible pour un receveur de choisir le sang transfusé, confirme l'EFS. Et cela à cause de l’anonymat, qui est respecté dans la chaine de don. Comme le détaille l’organisme, "ce principe implique que les donneurs ne choisissent pas les personnes qui pourraient recevoir leur sang ; de même, les receveurs de produits sanguins ne choisissent pas les donneurs à l’origine des dons ; les critères de sélection des donneurs et les règles de qualification des produits permettent d’en assurer la sécurité". Les propos contenus dans cette publication sont donc mensongers à double titre : le vaccin n’est pas une contre-indication retenue par un établissement de santé. Ensuite, choisir le sang que l’on doit recevoir n’est pas permis pour des raisons d’anonymat. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info