En ce mois de janvier, certains relèvent le défi du mois sans alcool.
Quelles sont les conséquences après un mois d'abstinence ?

Combien de verres d'alcool buvez-vous, quotidiennement ? Selon les seuils de consommation d'alcool établis par l'agence sanitaire Santé publique France, deux verres par jour, pas tous les jours ou dix verres par semaine maximum, c'est un maximum. Une recommandation alors que se tient "Dry January", une opération qui vise à encourager les Français de passer un mois de janvier 2024 "à sec".

Quels bienfaits ce défi peut-il apporter à la santé des participants ? Pour le savoir, regardons les effets de ce type d'initiative chez nos voisins. Quatorze pays ont en effet déjà lancé leur "Dry january", parmi lesquels l'Angleterre, la Belgique et même la Finlande, pionnière en 2004. Des bénéfices sur la santé des participants ont alors été visibles.

Un impact sur la consommation d'alcool à long terme

Selon les "données issues de la campagne anglaise, il y a six bénéfices à court terme qui ont été constatés", notait auprès de TF1info il y a trois ans Nathalie Latour, alors déléguée générale de la Fédération Addiction. S'abstenir de la moindre goutte d’alcool pendant un mois permet de "mieux dormir, faire des économies, se sentir mieux, retrouver de l'énergie, perdre du poids et gagner en concentration". Mais ce n'est pas tout.

D'autres effets, à moyen et long terme, ont également été remarqués. La pause "a un impact sur la capacité des participants à contrôler et réguler leur consommation d'alcool", expliquait l'ex-déléguée générale de la Fédération Addiction. "Pour faire simple, ce que l'on constate en Belgique et en Angleterre, c'est qu'après avoir fait la pause, les participants ont un jour de moins de consommation d'alcool dans la semaine, et prennent un verre en moins à chaque occasion de boire. Ils disent aussi qu'après avoir fait la campagne, ils ont moins recours à l'alcool pour se détendre."

Pour participer à cette opération qui a débarqué en France il y a quelques années, pas besoin d'être dépendant à l'alcool, même s'il est conseillé de participer à cette opération à plusieurs. Il suffit de se tenir éloigné de tout verre d'alcool jusqu'au 31 janvier prochain. Pour s'aider, différents supports, comme le site internet de la campagne dryjanuary.fr, sont à disposition.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info