Les cas et les hospitalisations liés au Covid-19 sont en baisse, selon Santé publique France.
À l'approche des fêtes de fin d'année, la crainte d'un nouveau rebond épidémique reste toutefois présente.

C’est une nouvelle qui tombe à pic, à quelques heures des fêtes de Noël pour des millions de foyers. Alors que la neuvième vague de Covid-19 s’était installée en France depuis plusieurs semaines, il semble désormais qu’elle commence à reculer, selon les chiffres hebdomadaires publiés par les autorités sanitaires, ce jeudi 22 décembre.

Presque tous les compteurs en baisse

"Une baisse du taux d'incidence et du taux de positivité était observée dans la quasi-totalité des régions et des classes d'âge", détaille l’agence Santé publique France (SPF) dans son bulletin hebdomadaire, rappelant que la circulation du coronavirus "a ralenti sur le territoire national" mais reste "à un niveau élevé".

Après un sommet des nouveaux cas de Covid-19 atteint ces derniers jours, le nombre quotidien de nouveaux cas est désormais en baisse continue : seulement 49.517 cas positifs de coronavirus ont été recensés dans l’Hexagone ce jeudi. Même son de cloche du côté des services hospitaliers, où les nouvelles hospitalisations ont reculé de 4% la semaine passée, avec 8354 patients. En revanche, les hospitalisations en soins critiques liées au Covid-19 restent légèrement à la hausse : +1%, avec 737 admissions.

Cette évolution ne donne par ailleurs qu'une idée de la situation au niveau national. Dans certaines régions, Santé publique France souligne que les admissions à l'hôpital restent en hausse.

Afin d’éviter la propagation du virus durant la période des fêtes, où des millions de Français circuleront à travers le pays, voire à l’étranger, SPF recommande le port du masque dans les lieux clos et fréquentés. L'agence incite également au rappel des vaccins contre la grippe et le Covid-19 pour les personnes à risques, dont les personnes âgées.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info