Covid long : les symptômes disparaîtraient au bout de deux ans pour la majorité des patients

par Manon MICHEL avec AFP
Publié le 26 mai 2023 à 16h19

Source : TF1 Info

Une nouvelle étude, publiée vendredi 26 mai, s'est intéressée au Covid long.
Selon le document, 90% des patients qui en sont atteints verraient leurs symptômes s'améliorer au bout de deux ans.
Les autres connaissent une amélioration rapide ou au contraire une persistance de leurs troubles.

Fatigue, toux, essoufflement, perte du goût ou de l'odorat, dépression… Le Covid long est un véritable fléau pour les malades qui en souffrent. Il se manifeste par un ou plusieurs symptômes, généralement dans les trois mois après l'infection et persistant durant au moins deux mois. Une nouvelle étude, publiée ce vendredi dans la revue International Journal of Infectious Diseases, s'est intéressée à ce syndrome complexe. Elle a été réalisée par l'épidémiologiste Viet-Thi Tran (Université Paris Cité / AP-HP) auprès de 2197 patients de la cohorte "ComPare", souffrant de Covid long et suivis régulièrement.

Un tableau clinique complexe

Une tendance nette se dégage de l'étude : la grande majorité des patients (91%) souffrant de Covid long voient leurs symptômes lentement s'améliorer au bout de deux ans (avec une réduction moyenne d’environ 25% du nombre de symptômes rapportés dans les deux ans après leur apparition). Pour rappel, le Covid long n'étant pas une "maladie" unique, mais bien le résultat de multiples mécanismes souvent intriqués, le tableau clinique est difficile à déterminer.

Deux autres trajectoires ont également été repérées par les chercheurs. Environ 4% des patients ont une amélioration rapide de leurs symptômes (avec une rémission complète des symptômes dans les deux ans après leur apparition). Ces patients sont souvent plus jeunes et sans antécédents de maladie fonctionnelle. Enfin, environ 5% des patients ont à l'inverse des symptômes importants et persistants au cours du temps. Ce sont globalement des patients plus âgés, fumeurs et avec un antécédent de maladie auto-immune. Cette étude vise à mieux informer les malades de l'évolution de leur covid long et à mieux estimer les besoins du système de santé pour répondre à ce défi sanitaire. 


Manon MICHEL avec AFP

Tout
TF1 Info