Épidémie de bronchiolite : que devez-vous faire pour protéger vos enfants ?

I.N
Publié le 9 novembre 2022 à 18h31, mis à jour le 14 novembre 2022 à 12h45

Source : JT 20h Semaine

L'épidémie de bronchiolite a atteint une virulence inédite depuis plus de dix ans.
Le 9 novembre, le plan blanc a été déclenché dans les hôpitaux au niveau national.
Voici les gestes simples pour protéger vos enfants de cette maladie contagieuse.

Face à la bronchiolite, la France en alerte rouge. Devant une épidémie d'une virulence inédite depuis plus de dix ans, le ministre de la Santé François Braun a annoncé le 9 novembre, le déclenchement du plan national prévu dans les situations sanitaires exceptionnelles dans tous les hôpitaux français. Car les indicateurs sont alarmants : près de 7000 enfants de moins de deux ans sont passés aux urgences entre le 31 octobre et le 6 novembre, et plus de 2330 d'entre eux ont été hospitalisés.

Pour protéger vos enfants, le ministère de la Santé et Santé publique France publient ce mercredi leurs recommandations. "Les parents de nourrissons et jeunes enfants peuvent adopter des gestes barrières et des comportements simples et efficaces pour protéger leurs enfants et limiter la transmission du virus à l'origine de la bronchiolite", écrivent les autorités.

Lavage des mains et restrictions au programme

Si vous êtes concerné, "limitez les visites au cercle des adultes très proches et non malades, pas de bisous, ni de passage de bras en bras, pas de visite de jeunes enfants avant l'âge de trois mois", préconisent-elles. Mieux vaut aussi "se laver les mains avant et après chaque contact avec le bébé", et nettoyer "les jouets et les doudous". "Porter soi-même un masque en cas de rhume, de toux ou de fièvre", conseille encore le ministère, qui propose aussi de "faire porter un masque aux visiteurs en présence du nourrisson."

"Si le reste de la fratrie présente des symptômes d’infection virale, même modérés, les tenir à l'écart du bébé à la phase aiguë de leur infection", poursuit la note. "Évitez au maximum les réunions de familles, les lieux très fréquentés et clos, comme les supermarchés, les restaurants ou les transports en commun, surtout si l'enfant a moins de trois mois. Aérez quotidiennement au moins dix minutes par jour le lieu de vie de l'enfant, en particulier la chambre où il dort, et évitez de fumer à l'intérieur du domicile. Évitez enfin l'entrée en collectivité (crèches, garderies...) avant trois mois, et ne confiez pas votre enfant à une garde en collectivité les jours où il présente des symptômes d'infection virale."

Si votre enfant attrape la bronchiolite, rendez-vous en priorité chez votre médecin traitant. Si l'enfant "est âgé de moins de six semaines", qu'il s'agit "d'un ancien prématuré âgé de moins de trois mois", qu'il a "déjà une maladie respiratoire ou cardiaque identifiée", qu'il "boit moins de la moitié de ses biberons à trois repas consécutifs", qu'il "vomit systématiquement", qu'il "dort en permanence, ou au contraire, pleure de manière inhabituelle et ne peut s'endormir", une hospitalisation peut alors être nécessaire.


I.N

Tout
TF1 Info