Covid, bronchiolite, grippe : une triple épidémie inédite

La circulation du Covid-19 en "nette accélération" en France

S.M
Publié le 2 décembre 2022 à 14h27
JT Perso

Source : Le JT

Santé publique France constate que les taux d'incidence liés au Covid-19 en France sont "de nouveau en hausse".
Avec 69.253 nouveaux cas confirmés au 1er décembre, les contaminations ont augmenté +37% en sept jours.
Les indicateurs hospitaliers restent, eux, stables.

Les indicateurs sont "de nouveau en hausse". Alors qu'une triple épidémie de bronchiolite, grippe et Covid-19 guette dans l'Hexagone, les chiffres des contaminations liés au Covid augmentent. Dans son point épidémiologique du 1er décembre, paru ce vendredi 2 décembre, Santé publique France constate une "nette accélération de la circulation" du virus, dans la semaine du 21 au 27 novembre. 

Malgré les mouvements de grève de certains laboratoires de biologie médicale privés, Santé publique est parvenue à observer des "taux d'incidence et de positivité calculés à partir de l'ensemble des tests antigéniques et de l'ensemble des tests, de nouveau en hausse". 

Par ailleurs, avec 69.253 cas de contaminations recensés au 1er décembre, les contaminations ont augmenté de 37% en sept jours. Des résultats qui confirment une "tendance à la hausse" initiée la semaine d'avant.

Les indicateurs hospitaliers restent stables

Entre le 21 et le 27 novembre, 2999 actes chez SOS Médecin (+7% par rapport à la semaine d'avant) et 3737 passages aux urgences (+23%) ont été enregistrés. Une hausse qui a concerné "toutes les classes d'âge, à l'exception des 15-44 ans", souligne l'agence, qui précise que les indicateurs hospitaliers sont restés "stables", avec 4909 nouvelles hospitalisations (+1%), dont 460 (+0%) en soins critiques.  

Lire aussi

Santé publique France ajoute que le variant d'Omicron BA.5  (ses sous-lignages inclus), "circule de manière quasi exclusive" en France métropolitaine. Parmi les sous-lignages de ce variant, le sous-variant BQ.1.1 a, lui, "continué d'augmenter, avec 49% des séquences interprétables", ajoute l'organisme. 

Dans ces conditions, Santé publique appelle à la vaccination des personnes fragiles, celles-ci étant encore trop peu avoir reçu la dose de rappel dans le cadre de la campagne de vaccination lancée à l'automne (seulement 20% des personnes concernées ont un cycle de vaccination complet, avait noté Olivier Véran, le porte-parole du gouvernement, mardi). 


S.M

Tout
TF1 Info