La grippe s'étend en France : toutes les régions de l'Hexagone en phase épidémique

par I.N
Publié le 24 janvier 2024 à 18h53

Source : Bonjour !

Santé publique France a classé l'ensemble de l'Hexagone en rouge au niveau de la grippe.
L'épidémie a gagné tout le pays, et les indicateurs hospitaliers sont en hausse.

L'épidémie de grippe poursuit sa hausse dans le pays. Au point de toucher toutes les régions de l'Hexagone. D'après le bulletin hebdomadaire de Santé publique France publié ce mercredi, l'ensemble de la France hexagonale est classée en rouge, en pleine "phase épidémique". Ces derniers jours, la Bretagne et la Normandie, qui étaient jusqu'ici épargnées, ont rejoint le reste du pays au plus haut niveau d'alerte.

En vert : pas d'alerte ; en rouge : épidémie ; en jaune : post-épidémie.
En vert : pas d'alerte ; en rouge : épidémie ; en jaune : post-épidémie. - Santé publique France

En cause ? Une "intensification de l'épidémie", fait savoir l'agence sanitaire. Entre le 15 et le 21 janvier 2024, elle a constaté une "circulation des virus grippaux en hausse", avec une augmentation de "l'activité en médecine de ville" comme "à l'hôpital". Quelque 7546 personnes sont passées aux urgences durant cette période pour un syndrome grippal, indique-t-elle. Une semaine auparavant, ils n'étaient "que" 4669. Le nombre d'hospitalisations pour un syndrome grippal correspond désormais à 2% du total des hospitalisations, contre 1,3% une semaine plus tôt.

Toutes les classes d'âge sont concernées par cette épidémie. "Le nombre d'hospitalisations après passage aux urgences" augmente dans "toutes les classes d'âge", écrit Santé publique France. C'est singulièrement le cas chez les plus jeunes, les 0-4 ans et les 5-14 ans étant dans un "niveau d'intensité modéré", selon l'agence sanitaire. En Outre-mer, la Martinique passe à son tour en phase épidémique, et rejoint la Guyane et la Guadeloupe dans cette situation.

Les autres virus de l'hiver, eux, inquiètent moins. Dans l'Hexagone, l'épidémie de bronchiolite est passée. Aucune alerte n'est désormais enregistrée sur la partie nord de la France, tandis que la partie sud est placée en phase "post-épidémique". Pour le Covid-19 aussi, la dernière vague semble derrière nous : l'ensemble des indicateurs poursuivent leur diminution.


I.N

Tout
TF1 Info