Variole du singe : la crainte d'une nouvelle épidémie

Variole du singe : plus de 2200 cas confirmés en France

Idèr Nabili
Publié le 3 août 2022 à 23h28
JT Perso

Source : JT 13h WE

2239 personnes ont officiellement été contaminées par la variole du singe en France.
Le ministre de la Santé, François Braun, assure que le pays a "de quoi vacciner la population cible".

L'épidémie de variole du singe continue de se propager sur le territoire. D'après les données de Santé publique France publiées ce mercredi, le pays enregistre officiellement 2239 cas de "monkeypox", soit un peu plus de 200 supplémentaires en une semaine. Selon l'agence sanitaire, "50 % des cas dont la région de résidence est connue" se trouvent en Île-de-France, devant l'Occitanie (12%) et l'Auvergne-Rhône-Alpes (10%).

"Tous les cas recensés à ce jour sont des adultes de sexe masculin, sauf 15 adultes de sexe féminin et 2 enfants de moins de 15 ans", précise Santé publique France. Quarante-cinq personnes "ont été hospitalisées du fait de leur infection" à la variole du singe, poursuit l'agence sanitaire, qui rappelle qu'aucun décès n'a été enregistré dans le pays.

Plus de 42.000 doses de vaccin débloquées

Pour limiter la propagation du virus, en plus des messages de prévention, la France compte sur la vaccination contre la variole "classique", ouverte à la population cible. "Nous avons de quoi vacciner la population cible [...], à savoir 250.000 personnes", a assuré ce mercredi le ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun, au cours d'une visite à l'institut Alfred Fournier, à Paris, qui accueille l'un des 139 centres de vaccination de l'Hexagone.

Lire aussi

À ce jour, 16.600 premières injections de vaccin anti-variole ont été réalisées et 42.000 doses ont été débloquées, a indiqué le ministre. Le gouvernement est "en capacité d'augmenter les vaccinations en fonction des besoins", a-t-il poursuivi, selon des propos rapportés par l'AFP. Pour rappel, deux doses sont généralement nécessaires pour conférer la protection maximale, excepté pour les personnes déjà vaccinées contre la variole dans leur jeunesse.


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info