Etes-vous au bord du burn-out parental ? Voici les symptômes qui doivent vous alerter

Virginie Fauroux
Publié le 12 août 2018 à 14h54, mis à jour le 12 août 2018 à 14h59
Etes-vous au bord du burn-out parental ? Voici les symptômes qui doivent vous alerter

Source : Capture Desperate Housewives

TROP C'EST TROP - Aujourd'hui, pour être un bon parent, il faut avoir des enfants brillants, épanouis, gentils... mais aussi bilingues ou encore nourris au bio. Problème, nombre de mères ou de pères implosent sous le poids de ces injonctions. Comment éviter d'en arriver là ? Voici les principaux symptômes à détecter.

Le burn-out parental ou comment transformer en cauchemar le plus beau des cadeaux, celui d'avoir un enfant. Alors qu'en Belgique la région bruxelloise lance une campagne "Parentàbout", en France "le phénomène est encore tabou", souligne la psychoclinicienne Aline Nativel Id Hammou. Et pour cause : la plupart des parents n'osent pas en parler, et donc se faire accompagner, préférant pointer du doigt leurs enfants, sources de tous leurs problèmes. Pourtant le "monstre" qu'ils dépeignent souvent n'est en général âgé que de 3 ou 4 ans. Mais ce qu'ils oublient souvent de dire, c'est tout le poids qu'ils lui font porter.

"Le motif de consultation chez un psy est souvent en lien avec les difficultés rencontrées par l’enfant", explique Aline Nativel Id Hammou. "C'est tout le paradoxe de ce phénomène car les parents qui vivent un burn-out parviennent rarement à l'identifier comme tel, poursuit-elle. C’est un sujet difficile à aborder sereinement sans les faire culpabiliser. Du coup, lorsque l'un des parents est touché, il faut du temps, de la patience, et de la diplomatie pour lui venir en aide." C'est pour cela  que cette thérapeute propose de voir certains patients à domicile à Paris et en région parisienne.

Car ne nous y trompons pas, les pères comme les mères sont victimes de ces symptômes dépressifs. Alors, quels sont les signes qui doivent vous alerter et vous indiquer que vous entrez doucement mais sûrement dans la zone rouge du burn-out parental ?

Les symptômes repérables chez les mères

Les symptômes repérables chez les pères

Si vous cumulez au moins deux de ces symptômes, n'hésitez pas à vous faire aider. Vous pouvez vous faire accompagner par un pédopsychiatre, un psychologue et/ou un thérapeute familial. Vous pouvez également vous tourner vers un ostéopathe, un ergothérapeute, discuter avec le personnel scolaire, votre médecin traitant, ou même faire appel à la médecine du travail…  

"Privilégiez également les activités en famille et changez vos habitudes de vie en revoyant le planning hebdomadaire de toute la famille. Cela passe notamment par une réduction des activités péri/extrascolaires. Et puis, valorisez votre enfant en lui rappelant qu’il n’est pas responsable de la situation", conclut Aline Nativel Id Hammou.


Virginie Fauroux

Tout
TF1 Info