Le nombre de centenaires continue d'augmenter en France ces dernières décennies.
Mais au-delà de cette barre, de plus en plus de Français dépassent désormais les 105 ans, voire les 110 ans – on les appelle alors des "supercentenaires".
Une étude permet de comprendre les raisons de cette évolution.

Souffler 110 bougies, cela n'arrive pas souvent dans une vie. Mais, depuis quelques années, le nombre de Français atteignant cet âge très avancé continue d'augmenter. Un constat encore plus frappant lorsqu'il s'agit des 105 ans et plus, avec de plus en plus de décès constatés après cette limite d'âge. Dans une étude publiée ce jeudi dans la revue Population & Sociétés, un groupe de chercheurs de l'Ined (Institut National d’Études Démographiques) s'est penché sur les raisons de cette hausse impressionnante. Plusieurs conclusions instructives permettent ainsi de comprendre cette évolution. 

Si le nombre de Français parvenant à dépasser les 105 ans et les 110 ans continue d'accroître, il s'inscrit dans une dynamique plus globale de vieillissement de la population. En 2024, il y aurait environ 31.000 centenaires en France, soit 30 fois plus qu'il y a un demi-siècle. La courbe du nombre d'ultra-âgés à vivre encore plus longtemps a donc suivi la même trajectoire en France. "Cette augmentation est surtout due au fait qu'autrefois, les générations plus anciennes s'épuisaient très rapidement, notamment du fait d'une très forte mortalité infantile qui prévalait encore au XIXe siècle, explique à TF1info France Meslé, directrice de recherche à l'Ined et co-autrice de cette étude. Puis, cette mortalité restait assez élevée à tous les âges de la vie.

"Dépasser les 110 ans reste un événement rare"

Avec les progrès de la médecine, la forte chute de la mortalité infantile et l'amélioration des soins pour les personnes âgées, l'espérance de vie moyenne des Français a augmenté au fil des décennies. Elle atteint aujourd'hui 85,7 ans pour les femmes contre 80 ans pour les hommes. Une différence entre les sexes qui se constate donc également pour les seniors ultra-âgés. En effet, sur les 924 personnes de 105 ans ou plus décédées en 2020, 843 sont des femmes, contre 81 hommes – soit 10 fois plus de femmes que d’hommes. En ce qui concerne les "supercentenaires", c'est-à-dire âgés de 110 ans ou plus, le résultat est encore plus flagrant : sur les 39 décès de cette classe d'âge recensés en 2022, 38 sont des femmes !

Les auteurs de l'étude se sont d'ailleurs particulièrement intéressés au cas de ces "supercentenaires", qui ne représentent que quelques dizaines de personnes aujourd'hui en France. "Dépasser cet âge reste un événement rare, mais sa fréquence s’est à son tour fortement accrue dans les dernières décennies", notent ainsi les chercheurs dans leur texte. Cette dynamique pourrait se poursuivre dans les prochaines années. "Les projections estiment qu'il y aura 200.000 centenaires environ en 2070, confirme France Meslé. Au sein de ces centenaires, il est sûr qu'un certain nombre vont arriver à survivre 5 ans, ou même 10 ans de plus, et atteindre 105 et 110 ans." À condition, souligne la démographe, que les progrès pour faire reculer la mortalité continuent de se poursuivre au même rythme dans les années à venir.

Une surreprésentation des Guadeloupéens et des Martiniquais

À la lecture de cette étude, une autre donnée interpelle : la surreprésentation des Guadeloupéens et des Martiniquais parmi les supercentenaires. En examinant le nombre de décès des 110 ans et plus depuis 1978, "on trouve près de 8 fois plus de supercentenaires en Guadeloupe et en Martinique qu’en France hexagonale", remarquent les chercheurs. Il s'agit de la seule particularité démographique observée lors de l'étude de ces résultats. Comment l'expliquer ? Environnement de vie, génétique, milieu insulaire… Pour le moment, seules des hypothèses peuvent être établies, faute d'études approfondies réalisées dans ces territoires. 

La France a compté parmi deux des supercentenaires les plus célèbres au monde : la doyenne de l'humanité toutes époques confondues, Jeanne Calment, décédée à 122 ans en 1997, ainsi que Sœur André (née Lucile Randon), un temps restée femme la plus âgée au monde toujours en vie, décédée en janvier 2023 à l'âge de 118 ans. Aujourd'hui, la personne la plus âgée en France est Marie-Rose Tessier, une résidente d'un Ehpad des Sables-d'Olonne (Vendée) âgée de 113 ans. 


Theodore AZOUZE

Tout
TF1 Info