Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

PRATIQUE - Que faire si vous êtes cas contact Covid (et qui est considéré comme tel) ?

F. Senneville
Publié le 4 janvier 2022 à 18h56
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPÈRES - Suis-je cas-contact si j'ai salué un collègue de bureau qui s'est plus tard avéré positif au Covid-19 ? Que dois-je faire si je le suis ? Les cas de figure sont innombrables, et la réglementation de plus en plus touffue. LCI vous résume ici les principales consignes de l'assurance-maladie.

Avec une flambée épidémique sans précédent, les cas-contacts se multiplient à proportion des cas positifs. Difficile de s'y retrouver dans la littérature réglementaire, pour savoir quelle attitude adopter dans le cas, de plus en plus probable, où l'on a croisé la route d'une personne contaminée par le Covid-19. Petit résumé des principaux cas de figure.

Ainsi que l'explique l'Assurance-maladie, la marche à suivre si l'on a côtoyé une personne qui s'est avérée positive au Covid-19, dépend avant tout de votre propre situation vaccinale. Trois cas de figure principaux se dégagent.

1- Vous êtes vacciné

Vous disposez d'un schéma vaccinal complet et à jour (moins de sept mois depuis votre dernière injection) : vous n'êtes pas contraint à l'isolement si vous avez croisé une personne malade du Covid-19. En revanche, vous devez réaliser immédiatement un test de dépistage PCR ou antigénique auprès d'un professionnel de santé, puis deux autotests 2 jours et 4 jours après (ces derniers vous seront remis gratuitement par votre pharmacien). Si l'un de ces autotests s'avère positif, retour à la case dépistage, pour attester de la présence ou non du Covid. Si un test PCR ou antigénique est positif, c'est l'assurance-maladie qui vous contactera par SMS ou par téléphone. 

Enfin, il vous est demandé de veiller particulièrement aux mesures barrières, et d'éviter, pendant la période de doute, les contacts avec les personnes à risque que vous pourriez contaminer.

2- Vous n'êtes pas vacciné, ou incomplètement

Si vous n'êtes pas vacciné, ou pas à jour de vos rappels, les règles sont plus contraignantes, mais ironiquement plus simples. Vous devez en effet vous isoler immédiatement, et pour sept jours à compter du dernier contact avec la personne que vous avez croisée et qui s'est avérée positive au Covid. C'est au bout de ces sept jours d'isolement que vous devrez réaliser un test antigénique ou PCR. Si celui-ci était malheureusement positif, c'est l'assurance-maladie qui vous contactera. Ce cas de figure suppose bien sûr de surveiller votre état de santé et l'apparition éventuelle de symptômes.

3- Vous êtes un enfant de moins de douze ans

Si la personne cas-contact est un enfant de moins de douze ans, qu'il soit vacciné ou non, ses parents doivent faire effectuer sur lui un test de dépistage PCR ou antigénique. Si celui-ci est négatif, l'enfant peut retourner à l'école, et vous devrez pratiquer des autotests (fournis gratuitement par le pharmacien), au deuxième et au quatrième jour- avec présentation à l'école d'une attestation sur l'honneur que ces tests ont bien été effectués. Tant que chacun de ces tests est négatif, l'enfant est maintenu en classe. En cas d'autotest positif, retour au dépistage PCR ou antigénique par un professionnel, et si celui-ci s'avère positif à son tour, c'est l'assurance-maladie qui vous contactera.

Cas contact : la définition

Pour être cas-contact, quelle que soit votre protection vaccinale, il faut avoir côtoyé une personne positive au Covid-19 sans la présence d'une des mesures de protection dites "efficaces" : une séparation physique (vitre ou hygiaphone), ou le port d'un masque répondant aux normes, et porté par les deux personnes. Vacciné ou non, vous n'êtes donc pas soumis au régime du cas contact si vous avez discuté, masqué, avec un collègue positif qui l'était aussi.

Inversement, dès lors que ces mesures n'étaient pas, ou incomplètement présentes, vous répondez aux critères qui font de vous un cas-contact. On distingue cependant trois degrés à ce statut : à risque élevé (si vous n'êtes pas vacciné, ou incomplètement), à risque modéré (si vous êtes vacciné et à jour de vos rappels), ou à risque négligeable (si vous avez été affecté par le Covid moins de deux mois avant).

Exceptions

Les personnels de santé hospitaliers ne sont pas soumis au régime des cas-contacts, puisque leur fonction est précisément d'être au contact des cas positifs. Il en va de même, mais suivant des règles différentes, pour le personnel scolaire. 


F. Senneville

Tout
TF1 Info