Faire craquer ses os : bon ou mauvais ?

par Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO
Publié le 6 avril 2024 à 18h00

Source : Bonjour !

De nombreuses personnes ont pris pour habitude de se faire craquer les doigts, la nuque ou encore le sternum.
Grâce au soulagement qu’elle procure, cette pratique peut créer de l’accoutumance.
Cet exercice d’automanipulation peut s’avérer dangereux s’il est régulièrement exécuté.

Les doigts, le dos, la nuque… De nombreux Français se font craquer les articulations pour soulager une tension. Dans d’autres cas, ce geste est devenu une habitude sans que l’on s’en soit rendu compte. Si vous en faites partie, on vous a certainement sermonné sur le fait que ces mouvements peuvent provoquer de l’arthrite, voire de l’arthrose plus tard. Aucune inquiétude, c’est faux ! Cette idée reçue largement répandue a été contredite par plusieurs professionnels de santé, dont le médecin américain Donald Unger qui a réalisé un test sur plus de cinquante ans. Après avoir fait craquer les articulations d’une seule de ses mains durant cette période, il n’a observé aucun signe d’arthrite ou bien d’arthrose par rapport à l’autre main. En revanche, si cette petite manie ne provoque pas de maladies articulaires, elle n’est pas non plus sans risque.

S’auto-craquer les articulations n’est pas sans danger

Si vous avez tendance à vous faire craquer les os ou les articulations de temps en temps, ce n’est pas très grave, rassure le Dr Steffen Queinnec, chirurgien orthopédiste et traumatologue à l'Institut du rachis parisien, au Figaro. En revanche, il faut faire attention à ne pas transformer cette manie en habitude : “Réaliser des exercices dans le but précis de se faire craquer le dos ou le cou n'est pas recommandé, car certains gestes sont mauvais.” En plus de créer de l’accoutumance, le craquement provoque d'importantes contraintes sur le cartilage comme l’explique le professionnel de santé. À force de trop faire craquer son cou, son dos ou bien ses doigts, le cartilage peut souffrir de lésions, voire de ligaments autour de l'articulation. La plupart du temps, cette automanipulation engendre l'usure précoce des articulations.

Douleurs et gênes chroniques, quels professionnels consulter ?

Le craquement des os et des articulations peut provoquer un soulagement immédiat, tout comme le bruit qu’il fait d’ailleurs. En revanche, si vous constatez que cette sensation de bien-être n’est qu’éphémère et que la gêne ou les douleurs sont constantes, vous souffrez peut-être d’arthrose articulaire, d’une hernie discale ou d’une pathologie positionnelle. La solution ne se trouve pas entre vos mains mais entre celles de professionnels de santé comme les ostéopathes, les kinésithérapeutes ou les chiropracteurs. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un d’entre eux pour obtenir un diagnostic.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info