La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Foyer de variants en Moselle : les fermetures de classes ont quadruplé dans l'académie de Metz-Nancy

Charlotte Anglade
Publié le 12 février 2021 à 12h43
La fermeture de classes et d'écoles a fortement augmenté en une semaine, rapporte ce vendredi 12 février 2021 le ministère de l'Education nationale.

La fermeture de classes et d'écoles a fortement augmenté en une semaine, rapporte ce vendredi 12 février 2021 le ministère de l'Education nationale.

Source : LIONEL BONAVENTURE / AFP

COVID À L'ÉCOLE - D'après les chiffres publiés ce vendredi par le ministère de l'Éducation nationale, le nombre de classes fermées dans l'académie de Metz-Nancy, dont dépendent les élèves mosellans, a pratiquement quadruplé en une semaine.

La Moselle serait-elle en train de devenir une bombe à retardement ? Les chiffres publiés par le ministère de l'Éducation nationale ce vendredi font état d'une nette hausse du nombre de fermetures d'écoles et de classes pour cause de Covid sur le territoire. En une semaine, le nombre d'écoles fermées de l'académie Metz-Nancy, dont dépend le département, a quadruplé, passant de deux à huit. Les classes fermées ont aussi pratiquement été multipliées par quatre, passant de 23 à 88. Il s'agit de l'académie accusant la plus forte hausse en termes de fermeture de classe, sachant que les chiffres communiqués ce vendredi par le ministère ne prennent pas en compte les établissements de la zone A, en vacances depuis une semaine.

Un confinement local pas exclu par le gouvernement après la détection de centaines de cas de variants

Lors d'une conférence de presse jeudi soir, le ministre de la Santé Olivier Véran a alerté sur la "situation inquiétante" en Moselle. Plus de 300 cas de mutations évocatrices des variants repérés en Afrique du Sud et au Brésil ont été détectés ces quatre derniers jours, s'ajoutant aux quelque 200 cas identifiés les jours précédents. "L'incidence générale est également plus élevée dans ce département que sur le reste du territoire", a-t-il fait savoir, avant d'annoncer s'y rendre ce vendredi pour "évaluer la situation" et mener, avec les responsables locaux, politiques et médicaux, une concertation visant à "anticiper les réponses qu'il [nous] faudra trouver collectivement". Ce vendredi matin sur Europe 1, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a fait savoir qu'un confinement local n'était pas exclu.

Les élus plus favorables à une fermeture des écoles

De leur côté, les élus locaux semblent plus favorables à la fermeture des établissements scolaires. Lors d'une réunion avec l'ARS et le préfet de Moselle dans la soirée du 11 février à la préfecture, ils se seraient, selon les informations de LCI, plutôt prononcés sur cette option, plutôt que sur un confinement localisé. Ce vendredi matin sur BFMTV, le maire (LR) de Metz, François Grosdidier, a d'ailleurs indiqué que "le préfet s'apprêterait à annoncer une avancée des vacances scolaires", qui doivent débuter le samedi 20 février prochain. 

Dans le département, 575 patients Covid sont actuellement hospitalisés dans les services de réanimation. Près de la moitié des opérations ont d’ores et déjà été déprogrammées, dans un contexte où le personnel médical est déjà débordé.


Charlotte Anglade

Tout
TF1 Info