Grève des médecins libéraux : le casse-tête des patients pour prendre rendez-vous

A. Lo. | Reportage TF1 Olga Levesque et Quentin Trigodet
Publié le 5 janvier 2023 à 23h02

Source : JT 20h Semaine

Les médecins sont en grève pour réclamer une revalorisation de la consultation et protester contre des conditions de travail dégradées.
Les rendez-vous médicaux disponibles sont donc rares alors même que plusieurs virus circulent activement dans la population.

Fabienne Dorge a beau chercher, impossible de prendre rendez-vous avec un médecin ce jeudi 5 janvier. La première disponibilité n'est que deux mois plus tard, le 16 mars. Un temps d'attente qui s'explique par son lieu de vie, elle qui habite dans un désert médical, mais aussi par la grève des médecins libéraux, commencée le 25 décembre dernier et qui doit se terminer ce dimanche 8 janvier.

Des temps d'attente de plusieurs mois

"C'est un sentiment d'abandon des médecins. Il n'y a pas de médecins qui veulent venir dans la région", décrit-elle, découragée. Dans son département, l'Eure, une personne sur trois n'a pas de médecin traitant. S'il existe des maisons de santé, leur offre est généralement insuffisante. Dans l'une d'elles, ce sont neuf médecins généralistes qui doivent prendre en charge 18.000 patients. Dans ces conditions, décrocher un rendez-vous relève de l'exploit. 

"J'avais pris un rendez-vous pour un renouvellement de médicaments un mois à l'avance", témoigne une patiente tandis qu'un autre explique attendre de voir quelqu'un depuis le mois de novembre 2022. Conscients de ces difficultés, tous les médecins n'ont pas fait grève sur la totalité de la période de mobilisation. C'est le cas de Cécile Singer, médecin généraliste, qui n'a fait grève qu'une seule journée et n'a pas repris le mouvement par conscience professionnelle.

Malgré tout, elle ne cache pas son désarroi. "J'ai beaucoup d'énergie, je suis passionnée de mon métier. Et pourtant, là, j'ai un peu la sensation de baisser les bras. Je me dis que si même les plus courageux, les plus motivés baissent les bras, mais comment on va faire demain ?", s'interroge-t-elle dans le reportage du 20H de TF1 visible en tête de cet article.

Pour épauler les médecins, certaines pharmacies ont mis en place un système de consultation à distance. Une borne équipée, avec notamment un thermomètre ou un oxymètre à disposition, permet au patient d'avoir un rendez-vous médical avec un médecin en téléconsultation. 

En cette période de grève, le service est pris d'assaut dans la pharmacie du Château, à Gaillon, dans l'Eure. "On se retrouve confrontés à des problèmes qui ne relèvent pas de notre compétence à nous, parfois. Donc on essaie d'envoyer les patients, soit aux urgences, soit absolument trouver un autre médecin", explique la pharmacienne Agnès Caillaud, qui y travaille. Une mission quasi impossible dans ce désert médical.


A. Lo. | Reportage TF1 Olga Levesque et Quentin Trigodet

Tout
TF1 Info