Grippe et Covid-19 : des indicateurs en hausse, alerte Santé publique France

par T.A. avec AFP
Publié le 6 décembre 2023 à 19h35

Source : JT 13h Semaine

Les indicateurs de propagation du Covid-19 et de la grippe sont en augmentation ces derniers jours, note Santé publique France, mercredi.
L'autorité de santé encourage à se faire vacciner pour éviter une contamination.
L'épidémie de bronchiolite, en cours depuis plusieurs semaines en France, se poursuit mais se stabilise.

Ils réapparaissent tous les ans à la même période. Avec le retour du froid, les virus hivernaux sont eux aussi en pleine progression en France ces derniers jours. Santé publique France, en charge du suivi de leur évolution, indique ce mercredi 6 décembre que plusieurs indicateurs sont en hausse pour la semaine du 27 novembre au 3 décembre. De manière générale, l'autorité de santé note une "activité en augmentation en médecine de ville et à l'hôpital" pour l'ensemble des infections respiratoires aiguës.

Hausse du Covid-19 en médecine de ville et à l'hôpital

D'abord, les indicateurs de la grippe ou de syndromes grippaux étaient en augmentation en médecine de ville et globalement stables à l'hôpital. L'augmentation du nombre de cas concerne toutes les classes d'âge, selon les données analysées par les services de Santé publique France. Sept régions sont désormais en phase pré-épidémique : l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Île-de-France, la Provence-Alpes-Côte d'Azur, la Bourgogne-Franche-Comté, le Centre-Val de Loire, le Grand Est et la Guyane. Mayotte est déjà entrée, elle, dans une véritable phase épidémique. 

La semaine dernière, l'activité liée au Covid-19 était pour sa part "en légère augmentation en médecine de ville et à l'hôpital, notamment chez les 65 ans et plus". La circulation active du virus se confirme dans le pays, comme en témoigne la forte augmentation de la présence du virus dans les eaux usées, avec une hausse de sa détection atteignant 24%. 

Appel à la vaccination

"Dans ce contexte et dans la perspective des rassemblements familiaux des fêtes de fin d’année, il s’avère primordial que les personnes à risque se protègent en ayant recours à la vaccination contre la grippe saisonnière et le Covid-19 et que chacun continue d’adopter les gestes barrières", prône Santé publique France dans un communiqué. Les chiffres de la vaccination contre la grippe ont été qualifiés de "médiocres" la semaine dernière par le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau. "Il nous faut un sursaut, déplorait le responsable. Sinon, ce sont l’hôpital et les plus fragiles qui vont payer tout cela au prix fort."

Enfin, l'épidémie de bronchiolite, en cours en France depuis plusieurs semaines, se poursuit sur le territoire, mais semble se stabiliser, selon les données recueillies en médecine de ville. La confirmation de cette tendance pourrait annoncer un passage du pic épidémique dans les semaines à venir, estime Santé publique France.

Un nouveau traitement préventif de cette infection, qui touche principalement les bébés, a été lancé en septembre. L'un des enjeux sera de comprendre si l'effet de ce nouveau médicament pourra limiter le nombre d'hospitalisations dans les prochains mois pour des cas grave de bronchiolite.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info