Hôpitaux saturés : des étudiants et des soignants retraités appelés en renfort dans le Grand Est

E.G.D.
Publié le 23 décembre 2022 à 17h25

Source : Sujet TF1 Info

Le ministre de la Santé a alerté ce vendredi sur la "situation critique" des hôpitaux.
Saturés, ils doivent faire face à des épidémies de grippe, de bronchiolite et de Covid-19 simultanées.
Dans le Grand Est, l'Agence régionale de santé (ARS) lance un appel à la mobilisation.

"Notre système de santé est particulièrement en tension en ce moment". En déplacement au Samu de Paris, jeudi 22 décembre, François Braun a tiré la sonnette d'alarme. Le ministre de la Santé a estimé que les services de secours ont enregistré une "augmentation de 30 à 40% du nombre d'appels". Il faut dire que le Samu et les hôpitaux doivent faire face à une triple épidémie de Covid-19, grippe et bronchiolite. Les services sont surchargés alors que les établissements de santé manquent de personnel.

Plateforme en ligne dédiée

Le manque de soignants est particulièrement compliqué dans le Grand Est. Pour tenter de maîtriser au mieux la crise, l'Agence régionale de santé (ARS) a lancé ce vendredi 23 décembre un appel au volontariat. Il concerne notamment les professionnels libéraux, ainsi que les étudiants et les retraités du secteur de la santé. Sont concernés : les médecins, les infirmiers, les aides-soignants ou encore les kinés.

Pour se porter volontaires, les soignants doivent se rendre sur la plateforme "Renfort RH Crise", indiquer leur profession ainsi que leur préférence géographique d'activité au sein de la région. Grâce à la plateforme, ils seront mis en relation avec les établissements ayant besoin de renforts. 

La région Grand Est n'est pas la seule à faire appel à des renforts. En Île-de-France, la directrice générale de l'ARS, Amélie Verdier, a, elle aussi, appelé à la mobilisation. Elle s'est adressée aux professionnels de santé libéraux et des cliniques privés. Dans son communiqué, elle les appelle à "soulager les hôpitaux". "Je lance un appel solennel aux libéraux, au secteur privé pour qu'il y ait une mobilisation de tous pour soulager les hôpitaux dans cette période de tension sur l'offre des soins", a-t-elle déclaré lors d'un entretien accordé à l'AFP. 


E.G.D.

Tout
TF1 Info