L’hypominéralisation des dents est une maladie qui touche les premières dents définitives des enfants.
Des tâches blanches ou jaunâtres peuvent apparaître sur les dents lorsqu’elles poussent.
Des soins dentaires et une bonne hygiène sont indispensables pour traiter la maladie.

Tout comme celles des adultes, il faut aussi prendre soin des dents des enfants, qui peuvent tomber malades. Parmi les pathologies existantes, l’hypominéralisation des dents est de plus en plus fréquente ces dernières années, selon les dentistes. De quoi s’agit-il et que faire si votre enfant en souffre ? On vous explique. 

Qu’est-ce que l’hypominéralisation des dents ?

L’hypominéralisation des dents (MIH) est une maladie qui touche les incisives et les premières molaires définitives. Il s’agit d’un problème d’émail, qui va fragiliser les dents et provoquer des tâches de couleur - blanches, jaunes ou brunes - et de taille variable. La maladie peut aussi provoquer une hypersensibilité des dents au contact du chaud ou du froid. L’hypominéralisation peut affecter les quatre premières molaires, ou les incisives définitives de l’enfant. La maladie est visible dès l’apparition de ces dents en bouche. Entre 15 à 20 % des enfants âgés de 6 à 10 ans en souffrent, selon les dentistes français. 

Que faire si vous constatez des tâches sur les dents de votre enfant ?

L’hypominéralisation des dents nécessite un traitement spécifique, sans quoi des complications peuvent apparaître par la suite. La prise en charge doit se faire le plus tôt possible, c’est pourquoi il est important de rester vigilant lorsque les dents définitives de votre enfant poussent. Et pour cause, plus la prise en charge est tardive, plus le traitement est difficile. Si vous constatez des tâches sur les dents de votre enfant, prenez rapidement rendez-vous chez un pédodontiste. De même, il est conseillé de consulter un spécialiste si votre enfant témoigne d’une hypersensibilité lors du brossage ou lorsque ses dents sont au contact du chaud ou du froid. 

Quelle est la cause de l’hypominéralisation ?

Les dentistes ont constaté une hausse des cas de MIH chez les enfants ces dernières années. Néanmoins, “aucune cause précise n’a pour l’instant été identifiée”, indique le CHU de Nantes. Plusieurs pistes sont toutefois évoquées, comme la prise d’antibiotiques par les bébés ou la prise de médicaments par la mère lors de sa grossesse. Quoi qu’il en soit, une hypominéralisation résulte d’un “événement qui a perturbé la formation des dents en bouche”, pointe le CHU. Si des causes précises n’ont pour le moment pas été établies, aucun caractère héréditaire n’a été retenu pour expliquer cette maladie. 

Quel traitement pour soigner cette maladie ?

L’intervention d’un dentiste spécialisé en hypominéralisation est recommandée pour traiter au mieux cette maladie. Et pour cause, le traitement passe par des soins thérapeutiques et orthodontiques, généralement effectués en plusieurs fois. Le processus comprend l’application de fluor tous les six mois, l’obturation des sillons, des puits et des fissures des dents, et le traitement des tâches. Des anesthésies sont possibles pour diminuer la douleur ressentie par l’enfant lors des soins.

Au-delà du traitement, des gestes du quotidien peuvent aussi contribuer à la guérison. Parmi eux : se brosser les dents au moins deux fois par jour après les repas, éviter les grignotages en journée, ou encore utiliser une brosse à dents souple et la changer au moins tous les six mois. 

Sans traitement, les dents atteintes peuvent développer d’autres problèmes comme des douleurs, des caries, voire se casser. Le MIH n’est donc pas à prendre à la légère. 


Chloe BENOIST pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info