Covid-19 : déjà un an de pandémie...

Il y a un an, les Français se confinent : revoyez le JT du 17 mars 2020

FS
Publié le 16 mars 2021 à 15h52, mis à jour le 17 mars 2021 à 8h04
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 20h Semaine

UN AN DE COVID - Il est midi ce mardi 17 mars 2020, lorsque la France se fige. On ignore encore que l'on est parti pour 55 jours de confinement, et chacun prend ses marques dans cette réalité nouvelle, ou tout a changé. Retour sur cette journée particulière avec les éditions de LCI et TF1.

Il est midi ce mardi 17 mars 2020. La France entre en confinement, ainsi que l'a annoncé le président de la République la veille, une décision sans précédent en temps de paix. Plusieurs pays européens avaient déjà franchi le pas, d'autres suivraient. Si on ignore encore quand on sortira de ce tunnel, les grandes thématiques sont déjà présentes dans les éditions de ce jour particulier : le papier de dérogation fait son apparition, les villes sont désertes, mais certains sont  tout de même astreints au travail. Et ce soir-là à 20h, pour la première fois, on applaudit les soignants depuis les balcons. 

Ce soir-là Gilles Bouleau ouvre le journal de 20 heures par des plans de rues désertes dans toute la France, sous le titre "La France à l'arrêt". Ce sont des scènes que l'on a déjà vues en provenance de Chine ou même d'Italie, entrée en confinement huit jours plus tôt. Cette fois, c'est Lyon, Paris ou Marseille que l'on voit, médusés, désertes en plein jour.

Confinement : une France presque à l'arrêtSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Les premières questions sont déjà là, qui vont tarauder l'opinion pendant les 55 jours de confinement : est-ce que tout le monde joue le jeu ? Est-ce que la police contrôle vraiment ? Et surtout, quel est le sort de ceux, postiers ou livreurs par exemple, qui doivent malgré tout travailler pour la bonne marche des "commerces essentiels" ? Ceux que l'on surnommera bientôt "les premiers de corvée" font leur entrée dans les journaux comme de nouveaux héros face à l'épidémie.

Confinement : les postiers et les livreurs continuent de travaillerSource : JT 20h Semaine
JT Perso

Et puis le confinement, est-ce que ça marche ? Dès ce premier jour, on a un œil sur le pays qui nous sert de référence depuis quelques semaines déjà : l'Italie. Les courbes épidémiques de la France semblent calquées, avec une dizaine de jours de retard, sur notre voisin transalpin- qui justement est confiné depuis le 9 mars. Raison de plus pour aller voir à Rome ce qu'il en est des premiers effets de cette mesure hors-norme.

Coronavirus : le confinement respecté en Italie ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

Dès ce premier jour de confinement, on pouvait voir des artistes comme M ou Jean-Louis Aubert anticiper l'évènement, et donner leurs premiers "concerts à la maison". Mais ce soir là à 20 heures, il y avait un autre évènement que le JT. Pour la première fois les Français sortaient au balcon, encore timidement, pour applaudir les soignants, en première ligne contre l'épidémie. Un geste qui deviendrait un rituel de ce premier confinement, et qui serait répété 55 soirs d'affilée. 

Les Français applaudissent le travail des soignants depuis leur balconSource : JT 20h Semaine
JT Perso

On le (re)voit, la plupart des grandes questions et des petits gimmicks étaient déjà présents au premier jour du confinement de mars 2020. De la tension dans les services de réanimation aux héros du quotidien, en passant par les fascinantes rues désertes de nos villes. On ignorait encore que le printemps 2020 allait se passer pour l'essentiel portes closes, sans école et sans commerces "non essentiels", et surtout que la crainte d'un nouveau confinement serait de retour un an après, tout juste.


FS

Tout
TF1 Info