INTERVIEW - Dans quelques jours, le variant Omicron devrait devenir majoritaire en France. Va-t-il prendre la place de Delta, responsable de la quasi-totalité des contaminations depuis cet été ? Étienne Decroly, virologue et directeur de recherche au CNRS, nous éclaire.

La "vague dans la vague", comme le craignait le ministre de la Santé, Olivier Véran, est arrivée. Depuis plusieurs jours, le nombre de cas de Delta commence à diminuer, mais cette baisse est compensée par la hausse des cas d'Omicron, de plus en plus nombreux dans le pays. D'après les autorités, dans quelques jours, ce variant initialement détecté en Afrique australe représentera plus de la moitié des contaminations en France.

Le Conseil scientifique a averti jeudi que le variant Omicron, beaucoup plus contagieux que toutes les autres souches en circulation depuis près de deux ans, pourrait provoquer plus de 100.000 cas par jour. Cette déferlante va-t-elle provoquer la fin du variant Delta ? Omicron va-t-il définitivement prendre le dessus ? Étienne Decroly, virologue et directeur de recherche au CNRS, répond à LCI.

Il y a quelques mois, le variant Delta avait remplacé son prédécesseur, Alpha. Va-t-il se produire la même chose avec Omicron ?

Pour l'instant, la vague Delta n'est pas terminée. Nous sommes sur la partie descendante après avoir atteint le sommet il y a une semaine. Les deux vont cohabiter et circuler pendant un petit moment. C'est pour cela qu'il y a une incitation très forte à la dose de rappel vaccinal : c'est lié d'une part à Delta, il faut renforcer l'immunité, et d'autre part à Omicron, pour lequel les indications montrent que deux doses ne sont pas suffisantes pour bénéficier d'anticorps capables de neutraliser le virus.

Quand Omicron sera mieux contrôlé, d'autres variations du virus deviendront dominantes
Étienne Decroly, virologue

Selon le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, Omicron sera majoritaire en France "entre Noël et le Nouvel an". Cela signifie-t-il qu'Omicron va supplanter Delta ?

Oui, Omicron va prendre le dessus pour deux raisons. D'abord, il est plus contagieux. Aussi, l'immunité établie dans les populations par la vaccination avec deux doses ou par une précédente rencontre avec le virus est peu efficace contre lui. En conséquence, cela lui donne un espace pour se propager rapidement.

Allons-nous donc vivre avec Omicron comme nous vivions avec Delta ?

Oui, mais à moyen et long terme, quand suffisamment de personnes auront rencontré ce variant ou auront reçu leurs trois doses de vaccin, Omicron sera mieux contrôlé. Cependant, d'autres variations génétiques dans le virus deviendront alors dominantes.

Pourquoi ?

La nature des virus est d'évoluer. À moyen terme, nous verrons probablement soit une évolution d'Omicron, soit de Delta. Dans un contexte où il y aura de plus en plus d'immunité dans la population, nous allons encore sélectionner de nouveaux variants qui seront des descendants d'Omicron ou de Delta, ou même un variant qui arrive d'un autre point sur Terre. Probablement que les deux souches qui circulent actuellement en France ne resteront pas sur le long terme.


Propos recueillis par Idèr Nabili

Tout
TF1 Info