La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : un triple vacciné a-t-il autant de risques d'être contaminé par Omicron que par Delta ?

Propos recueillis par Idèr Nabili
Publié le 24 décembre 2021 à 16h09
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INTERVIEW - Alors que la vague du variant Omicron déferle sur la France, et que cette mutation devrait bientôt devenir majoritaire dans le pays, les 21,5 millions de Français vaccinés avec le rappel peuvent-ils l'attraper plus facilement que le variant Delta ?

La cinquième vague n'en finit pas. Jeudi 23 décembre, la France a enregistré plus de 91.000 nouveaux cas de Covid-19, du jamais-vu dans le pays. Une flambée épidémique liée au variant Delta - toujours très présent même si le pic semble passé - associé au variant Omicron, beaucoup plus contagieux et majoritaire "entre Noël et le Nouvel an", selon le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

Pour le contrer, l'exécutif écarte toujours l'hypothèse de nouvelles restrictions, comme la fermeture de certains lieux (outre les boites de nuit), et préfère miser sur la vaccination, notamment la dose de rappel. Selon les dernières données de Santé publique France, cette campagne de rappel, lancée avant l'arrivée d'Omicron, a déjà permis à plus de 21,7 millions de Français de recevoir leur troisième injection. Celle-ci leur permet-elle d'éviter une contamination liée à ce variant ? La protection est-elle aussi forte que contre Delta ? Philippe Amouyel, épidémiologiste et professeur de santé publique au CHU de Lille, répond à LCI.

Des personnes vaccinées avec la dose de rappel semblent tout de même contaminées par le Covid-19. Est-ce dû au variant Omicron ?

Oui. Dans le contexte actuel, si vous êtes vacciné avec trois doses, mais positif au Covid-19, l'infection viendra plus probablement du variant Omicron que du Delta. En effet, la vaccination protège mieux contre une réinfection Delta que contre celle engendrée par Omicron. Une fois que vous avez reçu votre dose de rappel, le risque d'être réinfecté par Delta est relativement faible. Pour Omicron, la vaccination complète (avec la dose de rappel) protège bien des formes graves et symptomatiques, mais moins de la réinfection.

Un vacciné a moins de risques qu'un non-vacciné d'être contaminé par l'un des deux variants

Philippe Amouyel

La troisième dose n'aura donc pas d'effet sur l'explosion des contaminations par Omicron ?

Si. Selon les données au Danemark, les vaccinés avec trois doses ont trois fois moins de risques d'être contaminés par Omicron que les vaccinés avec deux doses. Cela montre bien que la vaccination protège, même si ce variant résiste un peu plus au vaccin que son prédécesseur.

Pourquoi ?

Ce sont les différences de formes de la protéine Spike (qui permet au virus de s'accrocher à l'organisme, ndlr) induites par les mutations qui apportent un peu plus de résistance aux vaccins. Mais ne nous trompons pas : d'une manière générale, un vacciné a moins de risques qu'un non-vacciné d'être contaminé par l'un des deux variants.


Propos recueillis par Idèr Nabili

Tout
TF1 Info