IVG : le Planning familial lance un nouveau site Internet pour lutter contre la désinformation

M.G
Publié le 28 septembre 2022 à 16h00
JT Perso

Source : TF1 Info

À l'occasion de la journée mondiale pour le droit à l'avortement, le planning familial a lancé un nouveau site internet ce mercredi.
L'objectif de cette plateforme est de mieux lutter contre la désinformation sur l'IVG et de faciliter l'accès à "une information juste" en la matière.

Mieux accompagner les femmes dans une pratique encore largement mal connue. Le Planning familial a lancé ce mercredi, journée mondiale pour le droit à l'avortement, un nouveau site web "ivg-contraception-sexualites.org". Avec cette plateforme, l'association souhaite renforcer sa présence sur la toile afin de lutter contre la désinformation et la culpabilisation concernant l'Interruption volontaire de grossesse (IVG). 

"Nous vous informons sur vos droits et nous vous accompagnons si vous subissez des discriminations liées à votre genre, à vos orientations sexuelles ou si vous subissez des violences sexistes et sexuelles", indique le mouvement féministe et d'éducation populaire. 

Plus généralement, l'objectif du nouveau site Internet est également d'améliorer l’accès à une information juste sur les questions de santé sexuelle.

Informations et interlocuteurs

Concernant le contenu, il est possible d'y retrouver le numéro vert, anonyme et gratuit, lancé en 2015. Ce dernier a déjà pour vocation d'aider les femmes dans leur démarche et de les orienter au mieux. Environ "30.000 appels" sont reçus à ce numéro par an, a indiqué à France Info Sarah Durocher, coprésidente du Planning familial. Dans la même logique, un tchat est en cours de développement pour pouvoir poser des questions à l'écrit, toujours gratuitement et anonymement. Prévu pour 2023, il devrait notamment s'adresser aux jeunes. 

Lire aussi

En parallèle, de longues explications sont disponibles sur les différents types d'IVG, les droits en la matière en France et les différentes étapes à suivre lors d'une procédure d'avortement. En outre, l'association fait le point sur ses risques, notamment sur le plan psychologique. Toujours dans une logique d'accompagnement, de nombreux témoignages de femmes qui ont accepté de raconter leur parcours peuvent être consultés. 

L'accès à l'IVG encore fragile et inégal

Le lancement de cette plateforme est d'autant plus opportun que nombreuses sources de désinformation existent toujours sur ce sujet. Certains sites Internet ou interlocuteurs tentent aussi de culpabiliser les femmes sur ce sujet, allant parfois jusqu'à exagérer, voire déformer la réalité. "Les sites anti-choix et anti-IVG sont très performants, très bien placés sur les moteurs de recherche, ils rendent visible leur propre numéro vert", décrit Charlotte Billaud, coordinatrice du numéro vert porté par le Planning familial. Ces sites ne sont "pas ouvertement anti-IVG" mais "si on est attentifs en lisant les témoignages, là, on voit qu'ils participent à la stigmatisation de l'avortement et de la culpabilisation des femmes", ajoute-t-elle. 

La menace d'un retour en arrière n'a jamais été aussi forte

Isabelle Rome

L'accès à l’IVG demeure, en plus, fragile et inégal dans l'Hexagone, comme le montre le dernier rapport de la Drees. Le niveau de vie, le type d'établissement ou encore le facteur géographique sont autant de facteurs de disparité. 

L'évolution de la législation sur l'avortement dans le monde - en Hongrie ou aux États-Unis par exemple - rappelle d'ailleurs que ce droit n'est toujours pas devenu un acquis immuable. "En cette journée internationale pour le droit à l'avortement, soyons collectivement lucides, la menace d'un retour en arrière n'a jamais été aussi forte", a déclaré la ministre déléguée à l'Égalité Femmes-Hommes, Isabelle Rome. "S'attaquer à l'avortement, c'est s'attaquer à toutes les femmes, à leur liberté, à leur santé", a-t-elle martelé. 


M.G

Tout
TF1 Info