Rougeole : les cas importés en "hausse notable", "vigilance renforcée" avant les JO

par Y.R. avec AFP
Publié le 3 avril 2024 à 17h04

Source : Bonjour !

En 2023, la rougeole a connu "une recrudescence" dans l'Hexagone, a annoncé, mercredi 3 avril, Santé publique France.
117 cas ont été décomptés sur l'année écoulée, huit fois plus qu'en 2022, dont 31 étant importés.
Des chiffres inquiétants, qui font craindre une épidémie, à l'approche des Jeux de Paris.

Alerte au retour de la rougeole. En 2023, cette maladie virale, qui touche surtout les enfants et les adolescents, a connu "une recrudescence" sur le territoire français, a indiqué, mercredi 3 avril, Santé publique France (SpF). 

Un signal inquiétant pour l'agence sanitaire qui, dans son bilan annuel, alerte sur le risque accru de cas importés, alors que l'Hexagone s'apprête à accueillir dans quatre mois des "millions de visiteurs étrangers" à la faveur des Jeux olympiques et paralympiques et que "des épidémies de rougeole sévissent en Russie et en Europe de l'est, notamment en Roumanie". Dans ce contexte, selon Le Parisien, la Direction générale de la Santé (DGS) a invité les professionnels de santé à une "vigilance renforcée".

La vaccination, seule protection efficace

L'an passé, 117 cas ont été déclarés, contre respectivement 15, 16 et 240 en 2022, 2021 et 2020. Aucun décès n'a été rapporté pour cette maladie, souvent bénigne mais potentiellement mortelle, qui peut néanmoins occasionner des complications graves, respiratoires et neurologiques. 

"Si le nombre de cas a été multiplié par huit par rapport à 2022, il reste encore très limité par rapport à la période pré-Covid", a précisé Santé publique France, insistant sur la nécessité de vacciner, seule protection efficace, faute de traitement. Sur 96 cas éligibles à la vaccination (âgés d'au moins un an et nés depuis 1980) et au statut vaccinal connu, 44% n'étaient pas vaccinés contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR), 9% avaient reçu une dose, 46% deux doses (le nombre requis), 1% un nombre de doses inconnu.

"En France, depuis la dernière épidémie de rougeole en 2018-2019 qui s'était interrompue en 2020 concomitamment à la pandémie de Covid-19, le virus de la rougeole a très peu circulé, occasionnant quelques cas sporadiques isolés", a noté SpF. Mais, depuis 2022 et particulièrement 2023, une recrudescence est observée dans le monde, après plusieurs années de baisse de la couverture vaccinale, constatée après la pandémie de Covid-19, ce dont l'OMS s'est alarmée en février.

En 2023, la France a enregistré "une hausse notable des cas importés" (31 contre 5 en 2022), dont plus de la moitié non vaccinés, entraînant "des chaînes de transmission". Sept foyers épidémiques (dont 4 liés à des cas importés) ont été décomptés, le plus important en Auvergne-Rhône-Alpes, avec 64 cas entre août et novembre. 


Y.R. avec AFP

Tout
TF1 Info