L'alcool peut faire vieillir (et rétrécir) votre cerveau, même à petite dose

Audrey LE GUELLEC
Publié le 10 mars 2022 à 17h07
JT Perso

Source : TF1 Info

La consommation quotidienne d'alcool, même faible, a des répercussions néfastes sur le cerveau, concluent les travaux de chercheurs américains.
Certaines personnes pourraient subir jusqu'à dix ans de vieillissement cérébral.

Si les effets néfastes de l'alcool sur la santé ne sont plus à démontrer, de nouvelles données viennent éclairer sur l'impact spécifique de ce produit psychoactif sur le cerveau. D'après une étude américaine publiée le 4 mars dans la revue scientifique Nature et relayée par le magazine Slate, même en petites quantités, l’alcool peut faire vieillir prématurément l'organe principal du système nerveux en provoquant d'importants dommages structurels et une perte de volume.

"Des preuves supplémentaires"

Pour parvenir à ces résultats, l'équipe de chercheurs de l’université de Pennsylvanie (États-Unis) a établi un barème selon lequel une pinte de bière, une bouteille de cidre ou un verre de vin équivaut à une voire deux unités d'alcool, soit une faible consommation d’alcool journalière. Mais leurs travaux, basés sur les IRM cérébrales de 36.678 patients, ont montré que le fait de consommer une unité d’alcool par jour de manière régulière pourrait entrainer six mois de vieillissement cérébral. Cela passe à deux ans avec une consommation de deux unités par jour, tandis qu'avec quatre unités par jour, le cerveau pourrait subir un vieillissement de dix ans en seulement quelques mois.

Lire aussi

"Cette étude fournit des preuves supplémentaires d'une association négative entre la consommation d'alcool et la macrostructure et la microstructure du cerveau dans un échantillon de population générale d'adultes d'âge moyen. La plupart de ces associations négatives sont apparentes chez les individus consommant en moyenne seulement une à deux unités d'alcool par jour", concluent les auteurs. "La consommation excessive d'alcool est pire pour le cerveau, mais nous n'avons pas encore examiné cela de près", conclut l'un d'eux, Rémi Daviet.


Audrey LE GUELLEC

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info