Covid-19 : la vie avec le virus

Le Covid-19 aurait un impact négatif sur la concentration au travail

par Kattalin CAUBET
Publié le 10 juin 2022 à 17h09
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

D’après une étude américaine, le Covid-19 causerait des troubles cognitifs chez certains individus.
Les recherches ont démontré que les personnes retournant au travail après avoir attrapé le virus éprouveraient des difficultés à se concentrer.
Ces travaux comportent toutefois quelques limites.

Des hospitalisations, des Covid longs... et des troubles de la concentration au travail ? D’après les résultats d’une récente recherche américaine menée par James Beck, professeur de l’université de Waterloo, le virus pourrait aller au-delà de l’atteinte physique et être à l’origine de certains troubles cognitifs.

Ainsi, selon cette étude rapportée par la revue Scientific reports, environ un tiers des personnes qui contractent la maladie éprouveraient des problèmes de mémoire, de concentration et d'attention.

Une présélection de 994 personnes a d'abord été réalisée. Chacune d’entre elles a répondu à des questions concernant son nombre d’heures de travail, son âge, son sexe, son secteur d'activité… tout en précisant si elle a déjà contracté le Covid-19. Finalement, 94 personnes ont été retenues pour composer l’échantillon final. Les candidats ont ensuite dû s’auto-évaluer et répondre à plusieurs sondages pendant une semaine, puis des statistiques ont été réalisées grâce à ces résultats.

Les résultats ont démontré que les participants ayant contracté le coronavirus sont bien victimes d’une diminution de leurs performances. Néanmoins, l’étude ne donne pas la possibilité de savoir si cela persiste sur la durée, car des recherches plus longues et plus complètes sont nécessaires. Ainsi, l’expérience a souligné l'importance de continuer à faire attention au Covid-19.

Les limites de l’étude

Néanmoins, les recherches effectuées ont certaines limites. Tout d’abord, le statut vaccinal des candidats n’est pas pris en compte dans les données. "Les recherches futures devraient évaluer si les personnes entièrement vaccinées qui connaissent des cas révolutionnaires de Covid-19 présentent le même degré d'échec cognitif que les personnes non vaccinées", est-il précisé dans le compte rendu de l’expérience.

Par ailleurs, aucune information concernant la gravité des symptômes qui ont touché les patients, ni sur la durée de leur absence au travail, n’a été prise en compte. Or, il est possible que ces facteurs influencent les difficultés de concentration. 

Lire aussi

Enfin, l'utilisation de l'auto-évaluation est une autre limite de la recherche. Car les participants peuvent ne pas avoir fourni de mesures objectives. Il est ainsi possible que le fait d'avoir été testé positif les ai influencés à penser qu’ils se sentiraient moins bien, quand bien même s'il n'y avait aucun changement dans leur mémoire, leur attention ou leurs actions au travail. 


Kattalin CAUBET

Tout
TF1 Info