L'épidémie de grippe poursuit sa progression, les autres virus de l'hiver en baisse

par I.N
Publié le 17 janvier 2024 à 19h02

Source : Bonjour !

L'épidémie de grippe poursuit sa progression dans tout le pays.
Onze régions de l'Hexagone figurent toujours en "phase épidémique", selon Santé publique France.
En revanche, la tendance est à la baisse pour la bronchiolite et le Covid-19.

La grippe continue de s'installer partout en France. D'après le bulletin hebdomadaire de Santé publique France daté de ce mercredi 17 janvier, "la circulation des virus grippaux se poursuit dans l'Hexagone". Selon l'agence sanitaire, les actes médicaux de SOS Médecins sont en hausse de près de 2% lors de la deuxième semaine de janvier (8 au 14 janvier), par rapport aux premiers jours de 2023.

Onze régions de l'Hexagone restent ainsi en phase épidémique, le niveau d'alerte le plus élevé : les Pays de la Loire, les Hauts-de-France, l'Île-de-France, le Grand Est, le Centre-Val de Loire, la Bourgogne-Franche-Comté, l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine, la Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Corse. Seules la Normandie et la Bretagne sont toujours classées en "phase pré-épidémique".

undefinedundefinedSanté publique France

"L'activité en médecine de ville est en augmentation", note Santé publique France. En revanche, à l'hôpital, les chiffres refluent. La semaine dernière, 4669 personnes sont passées aux urgences pour un syndrome grippal, contre 5889 sept jours plus tôt. Toutefois, "les indicateurs aux urgences sont en augmentation chez les 0-4 ans", seule classe d'âge dans ce cas, prévient l'agence sanitaire. "Cette augmentation observée chez les jeunes enfants en période de rentrée scolaire pourrait s'observer dans les autres classes d'âge dans les semaines à venir."

Outre la grippe, les autres virus de l'hiver suivent une tendance à la baisse. À commencer par la bronchiolite. Si l'épidémie reste présente en Bourgogne-Franche-Comté, en Corse, en Occitanie et en Provence-Alpes-Côte d'Azur, quatre autres régions viennent de passer en phase "post-épidémique" : les Hauts-de-France, le Grand Est, la Nouvelle-Aquitaine et l'Auvergne-Rhône-Alpes. Au niveau national, tous les indicateurs sont en baisse.

Il en est de même pour le Covid-19. "Les indicateurs syndromiques continuent de baisser en ville et à l'hôpital dans toutes les classes d'âge, tout comme les taux de positivité", écrit Santé publique France. "Dans les eaux usées, la détection du virus poursuit sa diminution cette semaine." Une bonne nouvelle, alors que la récente campagne vaccinale contre le Covid-19 patine : seules 29,4% des personnes âgées de 65 ans et plus ont été vaccinées depuis cet automne.


I.N

Tout
TF1 Info