L'Uvestérol ADEC restera finalement accessible hors des hôpitaux sous certaines conditions

Publié le 14 janvier 2017 à 17h19
L'Uvestérol ADEC restera finalement accessible hors des hôpitaux sous certaines conditions

VITAMINES - L'Uvestérol ADEC, un médicament soupçonné d'avoir entraîné le décès d'un nouveau-né en décembre, restera finalement accessible hors des hôpitaux, mais sous certaines conditions. Cette autorisation sera mise en oeuvre d'ici à la fin du mois de janvier.

La polémique avait débuté le 2 janvier dernier. On apprend alors qu'un nourrisson âgé de dix jours est décédé le 21 décembre 2016, quelques heures après avoir reçu à son domicile une dose d'Uvestérol D, un médicament administré pour lutter contre les carences en vitamines D. En cause : l'utilisation d'une pipette qui pourrait entraîner des malaises et de fausses routes chez les nourrissons.

L'Agence nationale du médicament (ANSM) avait alors annoncé la suspension de la commercialisation de l'Uvestérol D (vitamine D) "par mesure de précaution" et une restriction à l'hôpital de l'Uvestérol ADEC, désormais plus disponible dans les pharmacies de ville. Mais le médicament restera finalement accessible hors des hôpitaux, sous certaines conditions. L'ANSM explique avoir pris cette décision "en raison de la nécessité, dans certaines situations, de poursuivre ce traitement" une fois le nouveau-né sorti de l'hôpital.

Réservé à certains bébés fragiles

Cette autorisation sera mise en place d'ici à la fin du mois de janvier et concernera les enfants qui présentent un syndrome de malabsorption des vitamines A, D, E et C en raison de maladies telles que la mucoviscidose, la cholestase (une maladie du foie caractérisée par une sécrétion insuffisante de bile) ou l'insuffisance intestinale, précise l'agence.  Les pharmacies hospitalières restent les seules habilitées à délivrer ce médicament aux patients, ajoute l'ANSM.

Contrairement à la vitamine D, prescrite de façon généralisée aux nouveau-nés et qui existe sous d'autres formes que la pipette mise en cause, le mélange de vitamines de l'Uvestérol ADEC est réservé à certains bébés fragiles et il n'existe pas d'autres produits sur le marché avec la même composition. L'Uvestérol D et l'Uvestérol ADEC sont commercialisés par le laboratoire français Crinex.

Lire aussi
Uvesterol D : le mode d’administration mis en causeSource : JT 13h Semaine
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info