L'info passée au crible
Verif'

La Croix Rouge américaine interdit-elle aux personnes vaccinées les dons de "plasma convalescent" ?

Caroline Quevrain
Publié le 23 avril 2022 à 18h29
Un don de plasma aux États-Unis, 2020

Un don de plasma aux États-Unis, 2020

Source : KAREN DUCEY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

Sur les réseaux sociaux, on peut lire que les établissements américains de don du sang ne collectent que le plasma des non-vaccinés contre le Covid.
Ce qui est vrai, pour des soucis d'efficacité, d'après la Croix rouge.

Mise à jour du 25/04 : ajout de la réaction de la Croix rouge américaine. Contrairement à ce que nous avions écrit dans un premier temps, l'association n'ouvre pas encore le don de plasma convalescent aux vaccinés.

Pour ceux qui la relayent, cette information est une nouvelle preuve qu’il ne fait pas bon d’être vacciné contre le Covid. Aux États-Unis, la Croix Rouge refuserait de prendre le plasma sanguin des personnes vaccinées, afin qu’il bénéficie à des patients immunodéprimés ayant peu d’anticorps. D’après un site appelé Valiant News, l’association ne collecte pas le sang des vaccinés pour les traitements dits de "plasma convalescent", bien que la Food and Drug Administration (FDA) le recommande. 

Le témoignage d'une ancienne gymnaste

Aussitôt, l'information a été reprise par des titres peu connus de la presse américaine, ainsi que par des blogs français à tendance complotiste. "Il est intéressant de noter que la Croix Rouge américaine ne process que le sang d’individus NON INJECTÉS (guéris du covid) pour une utilisation en plasma convalescent sur des patients immunodéprimés atteints du virus et PAS LE SANG D’INJECTÉS", a aussi commenté Alexandra Henrion-Caude, ancienne chercheuse à l’Inserm devenue célèbre dans le cercle des antivax. Sur Twitter, certains internautes y voient même "un nouveau scandale de sang contaminé". 

En réalité, avant que Valiant News ne publie un article, un témoignage s’est emparé du sujet. Le 19 avril, Jennifer Sey, une ancienne gymnaste américaine, a raconté sur Twitter : "Mon mari a donné son sang aujourd'hui. Ils ne testent les anticorps que sur les non-vax et s'ils en ont, ils utilisent leur sang comme traitement pour ceux qui risquent d'avoir des résultats négatifs. Pourquoi ne peuvent-ils pas utiliser le sang des vaccinés qui ont aussi eu le Covid ? Vraie question pour les médecins. Quel est le problème avec le sang des vax ?". 

Ici, Jennifer Sey parle d’"anticorps", de "traitements" : elle désigne en réalité la transfusion de "plasma de convalescent". Testé dès le début de la pandémie, ce traitement consiste à transfuser les anticorps - présents dans le plasma, la partie liquide du sang - de personnes guéries du Covid à des personnes malades et susceptibles de développer des formes graves. Des patients immunodéprimés, par exemple. 

Si les résultats des différents essais cliniques ne se sont pas montrés concluants sur les patients déjà hospitalisés, cette approche thérapeutique est toutefois tolérée aux États-Unis et pourrait se révéler efficace sur les patients immunodéprimés. Dans cette optique, et au vu des besoins des hôpitaux, la FDA a revu ses directives : après avoir circonscrit les dons aux seuls guéris du Covid, l’agence américaine a autorisé en janvier que les vaccinés puissent donner leur plasma de convalescent. Une condition : que le donneur possède suffisamment d’anticorps. Et donc que les vaccinés aient aussi attrapé le Covid dans un délai de moins de six mois. En effet, la FDA estime que la transfusion de plasma contenant une faible quantité d’anticorps "ne s'est pas avérée utile" dans la lutte contre les formes graves.  

Les vaccinés désormais autorisés par la FDA

Pour mesurer le taux d’anticorps, la Croix Rouge procède donc à des tests sur les dons sanguins reçus. Et comme elle l’explique sur son site, l'association "a recommencé à tester tous les dons de sang effectués le 7 mars 2022 ou après cette date pour détecter les anticorps COVID-19 afin d'identifier les unités potentielles pouvant être fabriquées" en plasma de convalescence. C'est d'ailleurs ce qu'a répondu l'association à l’ancienne gymnaste, en démentant sa version et en indiquant que "le plasma provenant de dons qui répondent aux critères de la FDA pour le plasma convalescent peut être utilisé pour traiter les patients immunodéprimés avec COVID-19".

Citant l’évolution des nouvelles règles sanitaires, la Croix Rouge a toutefois mentionné "des mises à jour complexes du système" qui l'empêcheraient de s'y conformer. Sollicitée sur ces difficultés, la Croix Rouge américaine contredit sa première affirmation publique en nous indiquant produire du plasma convalescent seulement "à partir de dons de personnes non vaccinées et ayant confirmé une infection antérieure symptomatique par le COVID-19". 

Lire aussi

L'association le justifie en évoquant la difficulté de sélectionner chez les personnes vaccinées uniquement celles qui ont été malades dans les six mois précédents. "À l'heure actuelle, la Croix-Rouge ne saisit pas cette information dans le cadre de la sélection des donneurs et devrait ajouter des questions supplémentaires à ce sujet, ce qui nous obligerait à mettre à jour nos systèmes de qualification des donneurs", nous précise-t-on, mettant en relief un besoin d'efficacité par rapport à "la demande actuelle des patients pour du plasma convalescent". En résumé, si la FDA permet aux vaccinés de donner du plasma convalescent, cela bloque toujours dans les établissements de collecte du sang. Mais cela n'est pas lié à un quelconque risque associé à la vaccination, comme peuvent le laisser entendre les différents relais de cette information. 

Par ailleurs, cet échange sur Twitter a créé d’autres rumeurs, comme celle d’une interdiction pour les vaccinés de donner leur sang. Une fausse information vieille de plus d'un an, qui avait été repérée à l'époque par l’AFP Factuel et qui a de nouveau été démentie par la Croix Rouge. Sur le sujet, l'association nous dit encourager "les personnes vaccinées à donner du sang, des plaquettes ou du plasma pour aider les patients qui ont besoin de transfusions sanguines vitales".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info